Recherche

Vatican News
Des bénévoles de la Croix-Rouge dans les rues inondées du Vanuatu, le 7 avril 2020, après le passage du cyclone Harold. Des bénévoles de la Croix-Rouge dans les rues inondées du Vanuatu, le 7 avril 2020, après le passage du cyclone Harold.   (Vanuatu Red Cross Society)

Cyclone au Vanuatu: une crise du logement pour des milliers de personnes

Le cyclone Harold a détruit les maisons de dizaines de milliers de personnes la semaine dernière au Vanuatu. L'archipel du Pacifique Sud est réticent à accepter une aide étrangère craignant de laisser entrer sur son sol le covid-19.

Outre Vanuatu, le cyclone de catégorie 5, catégorie la plus puissante, a également balayé les îles Salomon, les Fidji et les Tonga. Au Vanuatu, archipel de 83 îles en mer de Corail, l'ONG World Vision affirme que 35% de la population (près de 300 000 habitants) se trouve désormais dans des centres d'accueil des suites de la tempête qui a atteint les 230 km/h, et créé des vagues de huit à dix mètres. 

Les dégâts les plus importants sont répertoriés dans les îles de Pentecôte, Ambae et Espiritu Santo, où se trouve Luganville, la deuxième ville du pays. La question du logement demeure le principal sujet de préoccupation. Le bilan humain de ce cyclone est pour l’instant de trois morts au Vanuatu, mais il pourrait s’alourdir au fil des informations qui remontent.

L’ONU promet 2,5 millions de dollars

Le secrétaire général adjoint de l'ONU aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, a promis une aide de 2,5 millions de dollars au Vanuatu, mais la pandémie actuelle complique la donne. Le Vanuatu est en effet déterminé à demeurer l'un des rares pays au monde sans aucun cas confirmé de la maladie, et ne souhaite pas prendre le risque d’importer le virus, ce qui serait «ingérable» en plus des dégâts du cyclone, estiment des responsables associatifs sur place.

Les Caritas locales s’organisent

Caritas Australie est toutefois en contact avec les communautés sur place pour évaluer l’assistance requise, de même que l’agence pour la justice, paix et développement de l’épiscopat néo-zélandais. L'Église catholique de Vanuatu, soutenue par Caritas Nouvelle-Zélande, se prépare pour sa part à distribuer des kits d'urgence préalablement stockés. Ils comprennent 1 000 seaux, bâches et bidons, pour ceux qui en ont besoin à travers l’archipel de Mélanésie – un des trois grands groupes d’îles de l’Océanie.  

L'Australie, la Nouvelle-Zélande et la Chine ont par ailleurs aussi envoyé par avion une aide humanitaire. Celle-ci devra respecter de strictes mesures de quarantaine avant d'entrer dans le pays.

14 avril 2020, 15:09