Recherche

Vatican News
La maternité de la Sainte Famille à Betlhéem. La cour intérieure de la maternité de la Sainte Famille à Betlhéem. 

À la maternité de Bethléem, maintenir une atmosphère paisible malgré le coronavirus

Vendredi 6 mars, l'État d’urgence est entré en vigueur dans le gouvernorat de Bethléem, pour lutter contre la propagation de l’épidémie de coronavirus. La Basilique de la Nativité est fermée depuis jeudi 5. Et face aux risques, des mesures sont aussi mises en place dans la maternité de la Sainte Famille, tout en préservant le bien-être des futures ou nouvelles mamans.

Entretien réalisé par Marine Henriot - Cité du Vatican 

C’est un petit havre de paix, entre citronniers, palmiers et arcades des murs de l'hôpital construit en 1882 par les filles de la Charité de Saint-Vincent de Paul, et le directeur de la maternité de la Sainte Famille de Bethléem, compte bien maintenir cette atmosphère de calme et douceur, indispensable aux futures mères. Le directeur refuse que l’épidémie de Coronavirus et sa psychose ne passent les portes de la maternité: «les femmes se sentent prises en charge, mais en sécurité et cela est vraiment important. L’accouchement est un moment particulier, extraordinaire, mais qui peut être traumatisant, donc il ne faut pas en rajouter», nous affirme-t-il. 

Sept cas confirmés en Cisjordanie 

Ce vendredi 6 mars, le gouvernorat de Bethléem entre en État d’urgence, selon une décision prise la veille par le ministère palestinien de la santé. La Basilique de la Nativité, construite sur le lieu de naissance de Jésus, est déjà fermée depuis la veille. «Des personnes contaminées ont visité la basilique», a indiqué à l'AFP Père Asbed Balian, de l'Église arménienne, l'une des trois Églises qui gèrent la basilique. «Elle sera fermée pendant 14 jours et du désinfectant y sera pulvérisé», a-t-il indiqué. Toutes les autres églises et mosquées du territoire vont elles aussi être fermées. 

Dans les centres de soins et hôpitaux, les mesures pour faire face à l’épidémie de coronavirus se mettent en place. Jeudi 5 mars, sept personnes ayant contracté le covid-19 ont été recensées en Cisjordanie, dans le secteur de Bethléem. 

Restriction des visites 

«Nous sommes ici en Palestine, rappelle Denis Sevaistre le directeur de la maternité de la Sainte Famille, il y a un premier filtre d’Israël qui limite les venues à l’intérieur de la Palestine». Israël a en effet pris des mesures draconiennes pour lutter contre la propagation du virus, en annonçant mercredi 4 mars interdire l’entrée sur son territoire aux citoyens français, allemands, espagnols, autrichiens et suisses non-résidents. «Les ressortissants de ces pays ne pourront pas pénétrer sur le territoire israélien, sauf s'ils prouvent qu'ils ont un lieu pour se mettre en quarantaine», a indiqué le ministère de la Santé qui a fait état de 16 cas d'infection au nouveau coronavirus en Israël. 

«Nous avons pris les mesures immédiates qui avaient été préparées», explique Denis Sevaistre, «normalement toute la famille vient rendre visite aux nouvelles mamans, mais les visites sont désormais interdites». Seuls les maris, mères ou belles-mères peuvent maintenant assister à l’accouchement, et leur passage à la maternité s’enregistrent sur un cahier, «pour savoir si il y a un souci, qui est venu». Autre mesure: si besoin, la salle d’urgence devient une salle d’isolement. Le directeur de la maternité, administrée par l’Ordre de Malte France, peut également compter sur le soutien d’un médecin référent de l’organisation à Paris. L’important, rappelle le directeur, est que la femme se sente entourée lors de ce moment familial «qui est quand même unique»

Denis Sevaistre détaille les mesures d'urgences
06 mars 2020, 10:57