Recherche

Vatican News
Le Stadio Olimpico de Rome où devait s'ouvrir le 12 juin l'Euro 2020, désormais reporté d'un an. Le Stadio Olimpico de Rome où devait s'ouvrir le 12 juin l'Euro 2020, désormais reporté d'un an.   (AFP or licensors)

Le sport mondial à l’arrêt à cause de la pandémie

Plusieurs événements majeurs ont été reportés ce mardi 17 mars dans tous les milieux sportifs, du football au tennis en passant par le cyclisme.

Concernant le football, l'UEFA s'est réunie ce mardi pour décider du report de l'Euro 2020 à l'année prochaine, en 2021. «C'est un jeu de chaises musicales, on va utiliser le temps qui était consacré à l'Euro 2020 pour clore des compétitions qui sont jouées actuellement par les clubs et qui sont mises sur pause, à savoir la Ligue des champions ou encore la ligue Europa», a fait savoir l’institution.  

La Copa America, prévue du 12 juin au 12 juillet 2020 en Argentine et en Colombie, est quant à elle, reportée du 11 juin au 11 juillet 2021.

Un automne sportif

Concernant le tennis, le tournoi Roland Garros est reporté fin septembre prochain. Il débutera donc en théorie une semaine seulement après la fin de l'US Open à New York. Tandis qu’en cyclisme, les trois grands classiques du mois d'avril sont reportés sans qu'on connaisse les dates ultérieures.

Dans le milieu du ballon oval, le rugby, le Tournoi des Six nations a reporté quatre matches, qui devraient être disputés fin octobre. En France, le Top 14 est suspendu jusqu'à nouvel ordre.

Les Championnats du monde de patinage artistique prévus du 16 au 22 mars à Montréal sont par ailleurs annulés.

Incertitude sur les Jeux Olympiques de Tokyo

Tous les sports sont donc touchés par le coronavirus, il reste néanmoins une grande question sans réponse : les Jeux olympiques prévus cet été à Tokyo seront-ils suspendus, maintenus ou reportés? 

La Commission exécutive du Comité international olympique a estimé mardi qu'il n'était «pas nécessaire de prendre de décisions radicales», à un peu plus de quatre mois du début des épreuves (24 juillet-9 août), ajoutant que «toute spéculation à ce stade serait contre-productive». Le CIO ne dévie donc pas de sa route, «confiant que les nombreuses mesures prises par les autorités dans le monde entier aideront à contenir la situation».

18 mars 2020, 13:02