Recherche

Vatican News
Milan, le 27 mars 2020. Milan, le 27 mars 2020.   (ANSA)

Covid-19 en Italie: signes encourageants et lourd bilan

Drapeaux en berne et minute de silence. Ce mardi 31 mars à midi toute l’Italie s’arrête pour rendre hommage aux plus de 11 500 morts de la pandémie... Sur la péninsule où les contaminations ont dépassé la barre des 100 000 cas, les mesures de confinement strict dureront au moins encore 15 jours, jusqu’à Pâques.

Les Italiens sont confinés depuis maintenant plus de trois semaines, et le seront encore un moment. Selon le ministre de la santé, Roberto Speranza, au moins jusqu’au lundi de Pâques, le 13 avril prochain. Lueur d’espoir, ces derniers jours le nombre de contamination s’aplatit sur la péninsule.

Lundi 30 mars, la hausse des nouveaux cas positifs n’a jamais été aussi faible, avec une augmentation de +4%, moitié moins qu’il y a 4 jours, et 4 fois moins qu’il y a deux semaines. Fait notable, le nombre de personnes guéries, près de 1600, n’a jamais été aussi fort dans un bilan quotidien. 

 

Selon les autorités qui insistent sur la prudence, la tendance devrait sensiblement se confirmer les jours prochains et faire espérer plus qu’un aplatissement, mais une vraie décrue d’ici 10 jours. Selon Giuseppe Conte, l’allègement des mesures sera dans tous les cas très progressif.

En attendant, l’objectif est de tenir, et donc perfuser l’économie. Rome a débloqué 25 milliards d’euros pour affronter la crise sanitaire, tandis que 400 millions vont être alloués aux plus démunis d’Italie. Dans certaines régions comme la Sicile ou la Campanie où le travail au noir est généralisé, plusieurs vols par manque de moyens ont été constatés dans les supermarchés. Des bons alimentaires vont donc être distribués dans les communes.

 

31 mars 2020, 07:47