Recherche

Vatican News
Distribution de vivres par le PAM au Burkina Faso le 24 janvier 2020 Distribution de vivres par le PAM au Burkina Faso le 24 janvier 2020 

Le PAM et la FAO lancent l'alarme au Sahel

La pauvreté croissante, les effets du changement climatique et les violences dues aux groupes djihadistes menacent la vie de millions de personnes à travers le Sahel, essentiellement au Burkina Faso, au Niger et Mali.

Vatican News – Cité du Vatican

Le centre du Sahel est sous la menace d’une crise humanitaire de grande ampleur: c’est l’alarme lancée par deux agences des Nations unies, le Programme alimentaire mondial et la FAO, l’organisation pour l’alimentation et l’agriculture. Selon les chiffres avancés par les deux organisations, environ 3,3 millions de personnes ont besoin d’une aide immédiate. Si aucune mesure n’est prise, ce sont presque cinq millions de personnes qui risquent de se retrouver en situation d’insécurité alimentaire entre juin et août. Pour le moment, le PAM assure une assistance alimentaire vitale à 1,4 million de personnes au Burkina Faso, au Mali et au Niger.

Pour le responsable de la communication du PAM en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, George Fominyen, «la hausse rapide des conflits armés» limitent l’accès aux familles dans le besoin. Or, souligne-t-il, «il est important pour les humanitaires et vital pour nous de pouvoir les atteindre». À l’origine de ces difficultés d’accès, les activités des groupes djihadistes qui essaiment dans la région.

Certes, l’ensemble des organisations humanitaires et les agences de l’ONU font leur possible pour «surmonter ces difficultés et essayer d’atteindre les gens», affirme le représentant du PAM. Mais elles ont besoin également que la communauté internationale n’oublie pas ce qu’il se passe au Sahel et aide les populations et leur permette de bénéficier des services de base : la nourriture, un toit, la santé et l’éducation.

05 février 2020, 13:38