Recherche

Vatican News
Élections législatives au Pérou. Élections législatives au Pérou.  (ANSA)

Élections législatives au Pérou: la débâcle des fujimoristes

Élections législatives anticipées hier dimanche au Pérou, les premières de l’histoire de ce pays andin. Les résultat officiels n'ont pas encore été publiées pour le moment, mais les premières estimations confirment les prédictions des analystes : le Parlement unicaméral ressort de ce scrutin plus fragmenté que jamais. Dominé par les centristes, il devrait profiter au président Martin Vizcarra. Le parti Fujimoriste subit quant à lui une cinglante défaite.

C’est une débâcle terrible pour le Parti Force Populaire, dirigé par Keiko Fujimori, la fille de l’ancien président. Ce mouvement de droite populiste aurait recueilli seulement 7% des suffrages et devient la 6e force politique du pays, alors qu’il a dominé la scène publique pendant des années, jusqu’à il y en encore quelques mois. Son implication dans le retentissant scandale Odebrecht, qui éclabousse les élites de plusieurs pays d’Amérique latine, ses tentatives de protéger des juges véreux et son opposition frontale à la politique anti-corruption menée par l’actuel président expliquent en grande partie le rejet massif des électeurs péruviens.

 

Cet effondrement programmé des fujimoristes a permis en revanche l’émergence d’une kyrielle de petits partis, notamment de centre-droit, qui arrivent en tête des élections ; mais aucun d’entre eux n’a obtenu la majorité. Le président Martin Vizacarra devra donc nouer des alliances pour gouverner. Tous s’accordent pour reconnaitre en lui le vrai vainqueur de ces élections. Elles lui permettent en effet de prendre un nouveau départ. Débarrassé d’une opposition qui s’échinait à lui mettre des bâtons dans les roues, fort du soutien de l’armée et de la population, il aura désormais toute latitude pour faire passer ses réformes, surtout celles contre la corruption qui délite ce pays. Et cela, avant les élections d’avril 2021, pour lesquelles ni lui ni aucun des parlementaires élus dimanche ne pourront se représenter.

27 janvier 2020, 16:55