Recherche

Vatican News
Des sages-femmes palestiniennes prenant en charge un nouveau-né dans la Bande de Gaza, le 10 février 2019 (photo prise par l'agence Reuters). Des sages-femmes palestiniennes prenant en charge un nouveau-né dans la Bande de Gaza, le 10 février 2019 (photo prise par l'agence Reuters). 

Le soutien du Pape François aux infirmières et aux sages-femmes

Ce dimanche 19 janvier, à la fin de la prière de l’Angélus, le Pape avait rappelé que 2020 a été proclamée par l’OMS “année des infirmières et des sages-femmes”.

«Je suis heureux de rappeler que 2020 a été désignée au niveau international comme "l'Année de l'infirmière et de la sage-femme", a lancé le Pape dimanche au terme de l’Angélus. Les infirmières sont les agents de santé les plus nombreux et les plus proches des malades, et les sages-femmes sont peut-être les plus nobles parmi les professions. Prions pour elles toutes, afin qu'elles puissent accomplir leur précieux travail au mieux de leurs capacités.»

Les infirmières et les sages-femmes dans le monde

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait annoncé l’an dernier que 2020 serait l'Année internationale des infirmières et des sages-femmes. Ce choix se réfère au bicentenaire de la naissance de Florence Nightingale, fondatrice des soins infirmiers modernes, connue sous le nom de "la dame aux lanternes" parce qu'elle parcourait avec une lampe à huile les couloirs de l'hôpital militaire de Crimée, où elle avait été envoyée lors de la guerre de 1854.

Selon des statistiques récentes, il y a dans le monde 22 millions d'infirmiers et 2 millions de sages-femmes dans le monde.  70 % des membres de ces deux professions réunies sont des femmes, mais une lente et progressive augmentation de la proportion masculine est constatée dans certains pays. En France, par exemple, les “hommes sages-femmes”, qui constituaient encore une exception presque bizarre il y a quelques années, deviennent une réalité plus courante sous le nom de “maïeuticiens”.

Une pénurie mondiale

Une pénurie du nombre globale d’infirmiers et de sages-femmes se fait sentir, principalement en Asie du Sud-Est et en Afrique. D'ici 2030, l'OMS estime que 18 millions de travailleurs de la santé supplémentaires seront nécessaires pour répondre aux besoins croissants, la moitié de ce nombre étant des infirmières et des sages-femmes.

Pour le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l'Organisation mondiale de la santé , «sans infirmières et sages-femmes, nous n'atteindrons pas les objectifs de développement durable ni la couverture sanitaire universelle».

Cette année dédiée à cette profession vise donc à pousser les États à développer des actions politiques afin de valoriser et soutenir le travail des infirmières et des sages-femmes dans toutes les régions du monde.

20 janvier 2020, 17:42