Vatican News
Iman, 21 ans, veille sur sa fille très prématurée. Iman, 21 ans, veille sur sa fille très prématurée.  

La maternité de la Sainte Famille à Bethléem, havre de paix

Dans cet établissement géré par l'Ordre de Malte France, les femmes viennent y accoucher depuis toute la Palestine. Elles y trouvent une qualité de soins et un accueil sans disctinction, éléments uniques en leurs genre dans la région.

En cette veille de Noël, nous vous emmenons à Bethléem, la ville de la Nativité. Ville palestinienne de 30 000 habitants, située à une dizaine de kilomètres seulement de Jérusalem, Bethléem vit, comme le reste des territoires occupés, derrière le mur de séparation construit par Israël depuis 2002 pour limiter les attentats. Une séparation qui pèse toujours sur le quotidien des habitants.

Non loin de la basilique de la Nativité, l’hôpital de la Sainte Famille est la maternité la plus réputée de la Palestine. De nombreuses femmes viennent y accoucher, quels que soient leurs moyens financiers. Car ici, dans cette structure catholique, on accueille tout le monde. Depuis 1990 et la première naissance d'un bébé dans l’établissement, l'hôpital ne cesse de multiplier les consultations, dans une Palestine où le taux de natalité est toujours élevé. En 10 ans, les naissances ont augmenté de près de 40% à la maternité!

Une clinique mobile pour aller au devant des patients 

Si les femmes et leurs familles font le voyage jusqu'à Bethléem, il est parfois difficile de se déplacer pour les familles les plus pauvres. Depuis quelques années, elle sillonne chaque semaine la campagne dans les alentours de la ville, jusque dans le désert de Judée, auprès de populations de traditions bédouine: une camionette, aux couleurs de l'Ordre de Malte, équipée d'un lit et d'un appareil pour réaliser des échographies. 

Au-delà de ses compétences médicales, l'hôpital de la Sainte Famille, géré par l'Ordre de Malte France, envoie un message universel de paix en accueillant tous ceux qui s’y présentent. Le reportage de notre envoyé spécial à Bethléem, Olivier Bonnel.

Reportage à l'hôpital de la Sainte-Famille
23 décembre 2019, 10:42