Recherche

Vatican News
Incendies en Nouvelles-Galles du Sud, le 19 décembre 2019. Incendies en Nouvelles-Galles du Sud, le 19 décembre 2019.  (ANSA)

Des incendies continuent à dévaster le sud-est de l'Australie

L’Australie se débat toujours avec les incendies monstrueux qui ravagent son territoire, notamment dans le sud-est du pays.

Ce lundi, des dizaines de milliers de personnes ont été invitées à évacuer plusieurs parties de l’État de Victoria, en raison des conditions météorologiques extrêmes. Après Sydney, la ville de Melbourne commence aussi à être touchée également.

Ce lundi, les habitants de la grande ville du sud-Est commencent à sentir la fumée des incendies qui se rapprochent. Et dans la banlieue, quelque 100 000 personnes ont été priées de partir, par mesure de précaution, comme ces 30 000 habitants et touristes de l’East Gippsland, une région touristique de l’est, sous peine de se voir pris au piège des flammes, alimentées par les températures en hausse et les rafales de vent. L'été ne fait que commencer et aucune précipitation n'est annoncée dans les premiers jours de 2020.

La situation n’est guère meilleure dans l’État voisin d’Australie-Méridionale, où les orages violents et la foudre ont déclenché des feux, ou encore dans celui de Nouvelles-Galles-du-Sud, le plus touché par des feux de brousse que rien ne semble pouvoir arrêter, Depuis septembre, l’ile, qui connait l’une des pires sécheresses de son histoire, se débat avec des incendies monstrueux qui ont détruit 3 millions d’hectares, soit l’équivalent de la Belgique. Ils ont causé la mort de 11 personnes et ont gravement porté atteinte à la faune endémique du pays. On estime par exemple que 8 000 koalas ont été tués par les flammes, ce qui représenterait un tiers de la population totale de cet animal emblématique.

La ville de Sydney, asphyxiée depuis des semaines car elle-même encerclée par des brasiers, a malgré tout maintenu son traditionnel feu d’artifice de la Saint-Sylvestre, rejetant la pétition signée par plus de 270 000 personnes qui demandaient son annulation et le versement du budget alloué aux pompiers volontaires luttant contre les incendies.

30 décembre 2019, 16:18