Recherche

Vatican News
Les mains d'enfants soldats libérés dans le cadre d'un programme de réinsertion, en février 2018. Les mains d'enfants soldats libérés dans le cadre d'un programme de réinsertion, en février 2018.  (AFP or licensors)

Le Soudan du Sud, objet d'une attention spécifique des Églises

L'assemblée générale de l'association "Solidarity for South Sudan" cette semaine à Rome a été l'occasion de souligner la responsabilité particulière des Églises dans la reconstruction de ce pays martyrisé par une longue guerre civile.

L’assemblée générale de l’association “Solidarity for South Sudan” (Solidarité pour le Soudan du Sud) s’est tenue hier à Rome. Cette organisation vient en aide à la population de ce pays indépendant depuis 2011 mais dévasté par une longue guerre civile.

 « L’un de nos engagements a été de construire des instituts de formation de santé notamment pour les femmes. Nous avons aussi établi un projet agricole, car avec la guerre civile les gens ont perdu leurs capacités de base d’entretien de la terre car ils ont été obligé de partir, ils ont été déplacés », a expliqué le père Paul Smyth, président de “Solidarity for South Sudan”, interrogé par la section anglophone de Vatican News, qui précise que environ 400 congrégations religieuses sont impliquées dans l’association.

«Nous avons aussi développé un aspect pastoral, pour aider les personnes à guérir de leurs traumatismes, à faire face aux conséquences de la situation qui s’est produite dans leur pays». D’une façon générale, les Églises de différentes confessions tentent de pallier à l’effondrement des institutions publiques en assurant certains services de base à la population. Compte tenu de l’intégration autrefois, du Soudan dans l’empire colonial britannique, les anglicans représentent une proportion importante des chrétiens au Soudan du Sud : même si les statistiques demeurent difficiles à établir compte tenu de l’exode d’une partie de la population, on estime que l’Église épiscopale (la branche locale de la Communion anglicale) représente environ 2,5 millions de fidèles et l’Église catholique un petit peu plus, soit environ 3 millions.

Un projet de voyage œcuménique au Soudan du Sud

Le Pape François espère pouvoir mener l’an prochain une visite conjointe au Soudan du Sud avec le primat anglican Justin Welby. Ils ont conditionné ce projet à la mise en œuvre concrète d’un accord de paix prévoyant un accord de gouvernement entre les deux rivaux, le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar, qui se sont réunis au Vatican en avril dernier sous les auspices du Pape, qui avait embrassé leurs pieds.

Le 10 novembre, lors de l’Angélus, l’évêque de Rome avait manifesté le désir de visiter ce pays l’an prochain. Le Pape avait renouvelé en particulier «l’invitation à tous les acteurs du processus politique national à chercher ce qui unit et à surmonter ce qui divise, dans un esprit de vraie fraternité». «Le peuple sud-soudanais a trop souffert ces dernières années et attend avec une grande espérance un futur meilleur, et surtout la fin définitive des conflits et une paix durable», avait insisté le Pape François.

28 novembre 2019, 16:54