Cerca

Vatican News
Le Premier ministre australien, Scott Morrison. Le Premier ministre australien, Scott Morrison.  (ANSA)

Environnement: l’Australie débloque 300 millions d’euros pour les îles du Pacifique

L’Australie tente de faire taire les critiques sur son climato-scepticisme… le gouvernement australien a annoncé ce mardi le déblocage de 300 millions d’euros pour aider les îles du Pacifique à lutter contre le réchauffement de la planète… mais ce geste des autorités australiennes n’est semble-t-il pas motivé que par des considérations écologiques.

Olivier Bonnel – Cité du Vatican  

Une enveloppe substantielle, avant tout destinée à ces îles de l’Océan Pacifique menacées par la montée des eaux en particulier, et également de plus en plus fréquemment frappées par des cyclones.

Selon le chef du gouvernement australien, Scott Morrison, cette somme de 300 millions d’euros devrait permettre à ces petits territoires insulaires d'investir dans les énergies renouvelables afin de mieux contrer les effets du réchauffement.

Ces dernières années, des petits archipels comme les Tuvalu, les Palaos ou le Vanuatu ont haussé le ton lors des dernières conférences internationales et alerté face à leur vulnérabilité. En septembre 2017 le Premier ministre des Tuvalu avait vertement critiqué Donald Trump pour son retrait de l’Accord de Paris. Mardi, le chef du gouvernement fidjien expliquait que la dépendance de l’Australie au charbon était une menace existentielle.

Il faut néanmoins remettre dans le contexte ces millions alloués par Canberra: l’annonce a été faite alors que Scott Morrison doit participer aux Tuvalu au forum annuel des îles du Pacifique qui sera consacré aux changements climatiques. L’Australie est par ailleurs engagée dans un bras de fer avec la Chine qui étend son influence dans la région en investissant massivement dans les états insulaires. Des rumeurs d’installation d’une base militaire chinoise aux Vanuatu ont même fait surface avant d’être démenties. 

13 août 2019, 18:25