Cerca

Vatican News
Le président mozambicain Filipe Nyusi reçu par le président italien Sergio Mattarella, le 9 juillet 2019 au Quirinal. Le président mozambicain Filipe Nyusi reçu par le président italien Sergio Mattarella, le 9 juillet 2019 au Quirinal.  (ANSA)

Le président du Mozambique en visite à Rome

Le président du Mozambique, Filipe Nyusi, en visite à Rome, a rencontré le fondateur de la Communauté Sant’Egidio, Andrea Riccardi, ainsi que son président, Marco Impagliazzo, mardi 9 juillet 2019. Il s'est aussi entretenu avec les dirigeants italiens. Le pays se prépare à accueillir le Pape à la fin de l’été du 4 au 6 septembre.

«C’est la maison de la paix et du Mozambique», a déclaré ainsi le président mozambicain Filipe Nyusi à la communauté Sant’Egidio, rappelant que les négociations ayant conduit à la signature de la paix dans le pays, le 4 octobre 1992, se déroulaient à Sant’Egidio depuis 1990.

Sant’Egidio et le Mozambique

Outre la facilitation des négociations en faveur de la réconciliation nationale, le président a rappelé l'aide au traitement du sida, avec le programme Dream, et les nombreux projets de solidarité en faveur de la population.

Enfin, le président a souligné combien l’attente du Saint-Père était grande dans son pays: «Le peuple du Mozambique attend avec impatience et joie le Pape François, pèlerin de la paix et de l'Évangile».

Filipe Nyusi a également été reçu par le président italien Sergio Mattarella, et par le chef du gouvernement, Giuseppe Conte. Il avait été reçu au Vatican le 14 septembre 2018.

Soutien aux sinistrés du cyclone

Le Pape François partira pour le Mozambique, le 4 septembre. Il présidera une grande messe dans le stade de Zimpeto après en avoir visité son hopital, le vendredi 6 septembre.  

De même, lors de son entrevue avec la direction de Sant’Egidio, le président mozambicain a exprimé ses remerciements à la Communauté pour sa proximité concrète et sa solidarité au lendemain du cyclone dévastateur Idai, qui a particulièrement touché la région de Beira.  

Le cyclone Idai représente l’une des pires catastrophes naturelles dans l’hémisphère sud, faisant plus de 1 000 morts et deux millions de sinistrés, particulièrement au Mozambique et au Zimbabwe.

09 juillet 2019, 18:13