Cerca

Vatican News
Une zone boisée du parc national de Conguillio, au Chili. Une zone boisée du parc national de Conguillio, au Chili.  (AFP or licensors)

Chili: création d’une alliance interreligieuse pour le climat

Une alliance interreligieuse et spirituelle pour le climat a été lancée dans la capitale chilienne par une vingtaine d’organisations religieuses, communautés, congrégations et mouvements spirituels. C’est en effet à Santiago du Chili que s’ouvrira le 1er décembre prochain la COP 25.

Parmi les organisations présentes figurent notamment l’Association chilienne de dialogue interreligieux pour le développement, la Coalition œcuménique pour le soin de la création, le réseau Amerindia, la Conférence des religieuses et des religieux du Chili, le Conseil latino-américain des Églises, la famille franciscaine, les clarétains, mais aussi des organisations évangéliques et baptistes, et des associations musulmanes et bouddhistes.

«Notre mission, peut-on lire dans l’appel, est de promouvoir un changement systématique, culturel et spirituel, qui se traduise dans des transformations économiques et politiques face à la crise climatique générée par le style avec lequel nous vivons, produisons et consommons. Il est indispensable que notre style de vie se développe en tenant compte des limites de la planète. Nous voulons faire partie de ce processus, en posant notre regard sur la terre et en y reconnaissant la douleur provoquées par nos actes et en déclarant l’urgence de notre devoir. Nous nous sentons interpellés par les inégalités et l’injustice qui se génèrent et s’accroissent à cause de la crise environnementale. Nous sommes conscients que la transformation demande des changements significatifs, vis-à-vis desquels nous désirons nous approprier notre rôle et être une voix d’encouragement.»

Parmi les actions prévues, l’installation d’une tente, au centre de Santiago, qui sera appelée “tente interreligieuse et spirituelle pour le climat”, à partir de laquelle seront proposées des initiatives de sensibilisation, réflexion, méditation et prière sur le thème du respect de la planète. La tente restera ouverte durant la COP 25 et sera, dans les intentions des organisateurs, «un espace  hospitalier et ouvert», «non-institutionnel, mais horizontal».

(Agence Sir)

23 juillet 2019, 17:19