Cerca

Vatican News
Une mère pleure le décès de son fils dans les manifestations soudanaises du 9 juin 2019, sévèrement réprimées à Khartoum, la capitale. Une mère pleure le décès de son fils dans les manifestations soudanaises du 9 juin 2019, sévèrement réprimées à Khartoum, la capitale.  (AFP or licensors)

Au Soudan, l'armée affirme avoir déjoué une tentative de coup d'état

Tentative de coup d’Etat au Soudan. C’est ce qu’a affirmé jeudi 11 juillet le Conseil militaire de transition. Une tentative qui intervient alors que militaires et civils se sont mis d’accord la semaine dernière sur un partage du pouvoir.

L’annonce de cette tentative de coup d’Etat faite jeudi soir a eu lieu alors que civils et militaires étaient réunis pour finaliser les termes de l’accord sur la transition conclu la semaine dernière. Un accord sur le point d’être formellement signé dans les jours prochains.

Le général Omar, représentant du conseil militaire de transition, qui a pris la parole à la télévision nationale, a ainsi indiqué que douze officiers et quatre soldats ont été arrêtés, dont, parmi eux, cinq retraités. Une enquête est en cours pour savoir qui se cache derrière cette tentative: fidèles de l’ancien président Omar El-Béchir, militaires qui ne veulent pas laisser le pouvoir in fine aux civils…  

 

L’autre inconnue demeure la date de cette tentative. Le général Omar ne l’a pas précisée. Il a en revanche affirmé qu’elle visait à bloquer l’accord entre le conseil militaire de transition et l’Alliance pour la liberté et le changement.

Cet accord avait été trouvé dans la douleur après plusieurs semaines d’impasse et la répression des manifestations des civils, dont celle, le 3 juin, d’un sit-in qui ayant fait une centaine de morts.

 

 

12 juillet 2019, 15:56