Cerca

Vatican News
 Avidgor Lieberman, ancien homme de confiance de Benjamin Netanyahou devenu son ennemi juré.  Avidgor Lieberman, ancien homme de confiance de Benjamin Netanyahou devenu son ennemi juré.   (AFP or licensors)

Israël de nouveau plongée dans la crise politique

Les Israéliens vont de nouveau se rendre aux urnes, ce sera le 17 septembre prochain, le premier ministre Benyamin Netanyahou a essuyé un cinglant revers en échouant à former un nouveau gouvernement. L’homme fort de l’état hébreu a peut-être hypothéqué son avenir politique.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

La crise politique est totale en Israël, mercredi soir, la Knesset, le parlement israélien a voté pour sa propre dissolution mois de deux mois après être né des dernières élections. Dans une ambiance électrique, les parlementaires ont donc voté pour ne plus siéger jusqu’au prochain scrutin annoncé pour le 17 septembre. L’incapacité de Benyamin Netanyahou à former un nouveau gouvernement est la raison condamne donc les Israéliens à revenir aux urnes le 17 septembre prochain. Le premier ministre s’est notamment opposé aux exigences d’Avidgor Lierbeman, son ancien ministre de la défense laïc et ultranationaliste. Une situation politique inédite pour l’état hébreu.

Le paradoxe Netanyahou

Il était pourtant en position de force au soir du 9 avril dernier, fort d’une majorité parlementaire à la Knesset, le parlement israélien. Aujourd’hui la situation est quelque peu surréaliste en Israël avec le sentiment d’un sabordage du parlement et d’un grand gâchis de temps, d’argent (organiser de nouvelles élections coutera au minimum 100 millions d’euros) et d’énergies politiques. Le président israélien Reuven Rivlin pouvait donner sa chance à une autre personnalité politique le choix de former une nouvelle équipe gouvernementale, mais Netanyahou a fait le choix d'initier de nouvelles élections, prêtant davantage le flanc aux accusations de s'accrocher à son poste pour sauver sa peau. Israël a donc un premier ministre désavoué, mais qui reste pour l’heure maître du jeu politique

L’historienne Frédérique Schillo, spécialiste de l’histoire d’Israël revient sur cette période de tensions et d’inconnues pour l’état hébreu, sur l’état de l’opinion publique israélienne après ce nouveau rebondissement, et sur la rivalité entre Netanyahou et Avidgor Lieberman, ancien homme de confiance devenu aujourd’hui son ennemi juré. 

Entretien avec Frédérique Schillo, spécialiste de l'histoire d'Israël
30 mai 2019, 17:04