Cerca

Vatican News
Une vue de la frontière nord-coréenne. Une vue de la frontière nord-coréenne.   (AFP or licensors)

La Corée du Nord de nouveau frappée par une grave sécheresse

Les chutes de pluies et de neige sur le pays n’ont jamais été aussi faibles depuis 37 ans s’est alarmé hier l’agence de presse étatique KCNA. Conséquence : le pays a enregistré l’an dernier ses pires récoltes agricoles depuis 10 ans selon les Nations-Unies.

Il n’a jamais aussi peu plu depuis 1982 dans le pays, de nombreuses rivières sont à sec, et l’inquiétude grandi alors que s’ouvre la période de soudure c’est-à-dire précédant les premières récoltes. En novembre et en avril dernier déjà des experts de la FAO et du Programme Alimentaire mondial s’étaient rendus dans plusieurs coopératives agricoles et centres de distribution nord-coréens, et avaient découvert que les rations alimentaires quotidiennes avaient été réduites à 300 grammes par personne contre 380 grammes l’an dernier. 

De nombreuses familles ne survivent qu’avec des repas essentiellement composé de riz et de chou, insuffisant en protéines. Les experts rappellent que la Corée du Nord est très vulnérable à ces épisodes de sécheresse en raison du manque d’infrastructure agricoles et du mauvais système de santé. Les sanctions qui pèsent sur le pays en raison de son programme nucléaire n’empêchent pas la Corée du Nord de faire rentrer de l’aide humanitaire mais celle-ci reste très contrôlée. 

Le Programme Alimentaire Mondial rappelle que 40% des 25 millions de Nord-Coréens souffrent de malnutrition, et un enfant sur 5 a des problèmes de croissance en raison d’un régime alimentaire insuffisant. 

16 mai 2019, 08:18