Cerca

Vatican News
Une étudiante aux environs de La Paz, en Bolivie. Un concours lancé via une application encourage les habitants de la capitale bolivienne à donner des informations sur la biodiversité. Une étudiante aux environs de La Paz, en Bolivie. Un concours lancé via une application encourage les habitants de la capitale bolivienne à donner des informations sur la biodiversité. 

Sauvegarder la biodiversité, le défi des jeunes générations

La Terre est aujourd’hui confrontée à une extinction massive, la première depuis la disparition des dinosaures. Le groupement intergouvernemental Ipbes tient à Paris sa 7ème session plénière et dévoilera en fin de semaine un nouveau rapport, fruit de 3 ans de travail, sur l’état de la biodiversité dans le monde. Les chiffres alarmants ne manquent pas, mais il faut d'abord trouver une bonne façon d'inciter les citoyens à l'action, notamment les plus jeunes.

Entretien réalisé par Marine Henriot - Cité du Vatican

Victimes de l'action humaine, jusqu'à un million d'espèces animales et végétales seraient menacées d'extinction, selon un projet de rapport de l'ONU sur la biodiversité présenté à Paris dans le cadre de la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES). Réunie cette semaine à Paris en session plénière, l’IPBES espère faire adopter à 130 gouvernements un nouveau rapport qui dresse un bilan mondial de la biodiversité. Le groupe d'experts a travaillé pendant trois ans sur un rapport de 1800 pages qui devrait devenir la référence scientifique en matière de biodiversité, comme le sont ceux du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat). 

Le message lancé lundi 29 avril à l'ouverture d'une réunion mondiale sur la biodiversité est clair: la destruction de la nature menace l'Homme «au moins autant» que le changement climatique et mérite donc autant d'attention pour éviter des impacts dévastateurs.

Si le mot «biodiversité» semble parfois bien abstrait, il concerne toutes les espèces animales ou végétales vivant sur la planète, y compris l'espèce qui se met elle-même en danger en détruisant la nature: l'Homme. Et l'Homme ne peut vivre sans cette nature qui lui rend des services inestimables, des insectes pollinisateurs aux forêts et océans absorbant le CO2, en passant par les médicaments ou l'eau potable.

Pourquoi la biodiversité est-elle fondamentale pour la survie même de l’espèce humaine? En quoi les jeunes générations vont-elles devoir répondre à ce défi majeur? Les réponses du journaliste et militant écologiste Tangi Salaün.

Entretien avec Tangi Salaün
03 mai 2019, 08:46