Recherche

Vatican News
Un portrait d'Asia Bibi déployé lors d'un rassemblement en faveur de sa libération, le 29 octobre 2014. Un portrait d'Asia Bibi déployé lors d'un rassemblement en faveur de sa libération, le 29 octobre 2014.  (AFP or licensors)

Asia Bibi en route vers le Canada

Asia Bibi s’installe au Canada. La Pakistanaise, acquittée il y a six mois après avoir été condamnée à mort pour blasphème, aurait quitté son pays, selon son avocat. C’est l’épilogue d’une affaire longue de dix ans qui a mis en lumière la sévérité de la loi pakistanaise sur le blasphème.

La nouvelle était attendue par les défenseurs d’Asia Bibi, chrétienne pakistanaise, accusée de blasphème envers le Prophète, condamnée à mort en première instance et acquittée finalement en dernier recours par la Cour suprême du Pakistan. Pendant dix ans, cette mère de famille a été emprisonnée, attendant plusieurs années d’être exécutée avant que d’être finalement déclarée innocente.

Mais la décision finale de la Cour suprême, confirmée le 29 janvier dernier, a provoqué la colère d’islamistes menaçant de tuer Asia Bibi eux-mêmes. Pour éviter un drame, le sort de la jeune femme après sa libération est demeuré secret afin de protéger sa vie. Ses soutiens se sont mobilisés une fois de plus pour lui trouver un lieu où elle puisse vivre en sécurité.

Aujourd’hui, son avocat a donc affirmé qu’elle était en route vers le Canada, destination qui avait été évoquée il y a six mois. Cette annonce a réjoui Paul Bhatti, le frère de Shahbaz Bhatti, ancien ministre pakistanais des minorités, assassiné pour avoir apporté son soutien à Asia Bibi.

«On est très satisfaits de cette nouvelle, a-t-il déclaré à Vatican News, même si on était convaincu que ça aurait eu lieu au moment de sa libération. On a été constamment en contact avec les autorités canadiennes et pakistanaises et elles nous ont toutes les deux assuré que ça se serait fini comme cela. C’est une conclusion qu’on espérait tous et qu’on désirait aussi bien pour Asia Bibi que pour ses enfants et aussi pour nous tous qui avons combattu toutes ces années pour la sauver et lancer un message au monde, pour dire combien cette affaire était injuste.»

L’annonce du départ d’Asia Bibi a été également commentée dans tout le pays. «Au Pakistan, la plus grande partie des gens est contente, a-t-il assuré. Toutes les personnes qui sont modérées et qui comprennent les choses, sont contentes que justice ait été rendue et qu’Asia Bibi ait été déclarée innocente. Cette innocence est une forme de respect envers leur religion.»

Le gouvernement canadien a refusé de confirmer cette information, pour des raisons de sécurité.

08 mai 2019, 15:55