Cerca

Vatican News
Mgr Silvio Baez, évêque auxiliaire de Managua., lors de la messe de Pâques du 21 avril 2019. Mgr Silvio Baez, évêque auxiliaire de Managua., lors de la messe de Pâques du 21 avril 2019.  (ANSA)

Pâques au Nicaragua: l’espérance d’une solution pacifique au conflit

Mgr Silvio Baez, l’évêque auxiliaire de Managua, a célébré la messe de Pâques en paroisse avant son départ pour Rome.

Des centaines de fidèles nicaraguayens ont chaleureusement salué hier Mgr Silvio José Baez, l’évêque auxiliaire de Managua, qui a célébré la messe de Pâques dans la paroisse de Santo Cristo de Esquipulas, avant son transfert à Rome pour une durée indéterminée, à la demande du Pape François.

Dans  son homélie, l’évêque a médité sur la Résurrection de Jésus en invitant les présents à chercher la paix, malgré les violences que le pays est en train de vivre depuis un an : «La tombe est vide, le Christ est ressuscité, a-t-il rappelé. Ne les laissons pas nous faire vivre dans une tombe sociale. Que le Nicaragua ne soit pas une tombe ; que le Nicaragua soit une terre d’hommes et de femmes libres qui aiment la justice et la liberté.»

L’espoir d’un dialogue pacifique

Mgr Baez a rappelé que «le dialogue est l’unique solution pacifique et celle qui peut éviter les pires conséquences».  Il faut donc «avoir de l’espérance dans le dialogue», mais «nous devons dire la vérité, ce gouvernement ne veut pas dialoguer». L’évêque auxiliaire de Managua a donc demandé la libération des prisonniers politiques, qui «n’auraient jamais dû être emprisonnés». Enfin, il a lancé cet appel : «Vivez votre foi, que personne ne vous retire l’espérance ou vous fasse tomber dans la violence. Ne vous laissez pas provoquer, croyez dans le pouvoir de l’amour et de la réconciliation», a-t-il demandé.

Dimanche, dans son Message pascal Urbi et Orbi, le Pape avait élevé cette prière pour le Nicaragua : «Que le Seigneur ressuscité illumine les efforts qui sont en train de s’accomplir au Nicaragua pour trouver au plus vite une solution pacifique et négociée au bénéfice de tous les Nicaraguayens.»

Reprise des négociations ce mardi

C’est ce mardi que doivent reprendre les négociations à Managua, en présence de six membres du gouvernement et de six membres de l’opposition, ainsi que du nonce apostolique au Nicaragua, Mgr Waldemar Sommertag, et du représentant de l’Organisation des États Américains Luis Angel Rosadilla, invités à prendre part au dialogue en tant que témoins et accompagnateurs internationaux.

Deux accords importants ont été le fruit de ces négociations, l’un sur la libération des détenus politiques, l’autre sur les droits et les garanties des citoyens, mais ils doivent encore être mis en œuvre. Les autres thèmes à l’agenda sont la question de la justice et le processus démocratique.

22 avril 2019, 18:39