Cerca

Vatican News
Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe. Angel Gurria, secrétaire général de l'OCDE avec le Premier ministre japonais, Shinzo Abe.   (AFP or licensors)

La robotisation du travail menace 14% des emplois d’ici 20 ans

14% des emplois actuels dans le monde sont menacés par la “robotisation” et le passage à l’ère numérique, c’est ce qui ressort du nouveau rapport publié jeudi 25 avril par l'Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE).

Dans L’Avenir du travail, le nouveau rapport qu’elle publie jeudi 25 avril, l’OCDE s’efforce de faire le tri entre les inquiétudes légitimes et les peurs excessives sur le sujet. Elle dresse un tableau aussi nuancé que complexe.

En effet, 31,6 % des postes seraient profondément transformés par la robotisation. Mais qu'on se rassure, selon le rapport, avec quatre emplois sur dix créés ces dernières années, c'est l’industrie digitale qui est la plus génératrice de nouveaux postes.

Si cette transformation de l’économie devrait générer la création de nouveaux emplois, elle menace d’en détruire d’autres selon l’OCDE, surtout dans les pays où la population est vieillissante, en particulier le Japon, l’Italie, l’Espagne, la Corée du Sud et la Chine.

Stéphane Carcillo est chef de la division «emplois et revenus» au sein de l’OCDE.

Stéphane Carcillo, chef de la division «emplois et revenus» à l’OCDE.

 

25 avril 2019, 17:56