Recherche

Vatican News
Les déplacés yéménites souffrent de famine. Les déplacés yéménites souffrent de famine.   (ANSA)

FAO: chocs climatiques et conflits, premières causes des crises alimentaires

Les chocs climatiques et les conflits resteront les premières causes des crises alimentaires dans le monde en 2019: tel est le bilan d’un nouveau rapport mondial publié hier par plusieurs agences de l'Onu et des bailleurs de fonds internationaux.

Olivier Bonnel – Cité du Vatican

En 2018, plus de 113 millions de personnes dans 53 pays étaient au bord de la famine, particulièrement en Afrique, indique notamment ce rapport.

Parmi les pays le plus touchés : le Yémen, la République démocratique du Congo, l'Afghanistan, l'Ethiopie, la Syrie, les deux Soudan ou encore le nord du Nigéria.

Selon la FAO, jusqu'à 80% des populations des pays au bord de la famine dépendent de l'agriculture. Selon l’Agence des Nations –Unies pour l’alimentation et l’agriculture, l’un des défis majeurs reste néanmoins l’accumulation des chocs climatiques avec des situations de conflit ou de crise économique,

Les explications de Justine Texier, membre de la division urgence et résilience de la FAO

Justine Texier, FAO division urgence et résilience
03 avril 2019, 16:07