Cerca

Vatican News
Photo d'illustration Photo d'illustration 

Le nombre d'exécutions capitales en baisse dans le monde

Selon le rapport annuel d'Amnesty international publié ce mercredi 10 avril, le nombre d’exécutions capitales est en chute dans le monde entier. 31% d’exécutions en moins en 2018 (pour 690 au total) par rapport à l’année précédente.

Entretien réalisé par Delphine Allaire - Cité du Vatican

«La chute du nombre d'exécutions à l'échelle mondiale», qui ont baissé de 31% par rapport à l'année précédente, «prouve que même les pays apparemment les plus rétifs amorcent un changement et réalisent que la peine de mort n'est pas la solution», a déclaré Kumi Naidoo, le secrétaire général d'Amnesty International, en marge de la publication du rapport annuel de l’ONG. «Cela incite à espérer que ce n'est qu'une simple question de temps avant que ce châtiment cruel et archaïque ne soit relégué au passé», a-t-il ajouté.

D’importantes disparités géographiques sont toutefois à relever. L'Iran est le deuxième pays du monde où l'on exécute le plus en 2018 (253), devant son voisin saoudien (149), le Vietnam (85) et l'Irak (52). Des baisses sont néanmoins à relever en Afrique subsaharienne, dont la Somalie. «On voit des signes, mais la vigilance est de mise», relève Anne Denis, responsable de la commission "Abolition de la peine de mort" chez Amnesty France, qui souligne aussi les progrès du Burkina Faso ayant aboli la peine de mort pour les crimes de droit commun, ou encore de la Gambie qui s’est mise sous moratoire.

Entretien avec Anne Denis, d'Amnesty France
10 avril 2019, 15:13