Cerca

Vatican News
Un homme marchant entre le portrait du roi de Thaïlande et une affiche électorale, le 23 mars 2019 à Bangkok. Un homme marchant entre le portrait du roi de Thaïlande et une affiche électorale, le 23 mars 2019 à Bangkok.   (AFP or licensors)

Six fois repoussées, les élections législatives ont lieu ce dimanche en Thaïlande

C’est le vote de la décennie. Législatives cruciales ce dimanche 24 mars en Thaïlande. Des élections repoussées déjà six fois par la junte militaire au pouvoir.

Entretien réalisé par Delphine Allaire - Cité du Vatican

Cinq ans après le coup d’État de 2014, les Thaïlandais vont enfin pouvoir se rendre aux urnes élire leur parlementaires. Le scrutin est inédit de par la refonte du système électoral par la nouvelle Constitution thaïlandaise adoptée en 2017. 

Pour autant, selon Sophie Boisseau du Rocher, spécialiste de l’Asie du sud-est à l’IFRI, ce vote n’augure aucunement d’un virage démocratique. Les militaires espèrent avant tout re-légitimer leur pouvoir en normalisant les institutions.

Les anciens militaires n’ont besoin que de 126 sièges sur les 500 en compétition au Parlement durant ces législatives. La dissolution d’un des principaux parti d’opposition début mars devrait leur faciliter la tâche. Un fort taux de participation est cependant d’ores et déjà annoncé, comme la présence de sept millions de jeunes électeurs.

Interview de Sophie Boisseau du Rocher
23 mars 2019, 08:18