Cerca

Vatican News
Le père Claude Grou, ici lors d'une conférence de presse le 1er mars 2019. Le père Claude Grou, ici lors d'une conférence de presse le 1er mars 2019.  (AFP or licensors)

Montréal: un prêtre agressé à l'arme blanche en pleine messe

Ce vendredi 22 mars, le père Claude Grou a été agressé à l’arme blanche alors qu’il célébrait sa messe de 8h30. Blessé au haut du corps, le recteur de l’oratoire saint Joseph à Montréal est hors de danger. L’agresseur présumé a été arrêté dans la foulée.

Le recteur de l’oratoire de Saint-Joseph, l’abbé Claude Grou, a été agressé ce matin aux alentours de 8h30 alors qu’il célébrait la messe devant une cinquantaine de personnes. La messe était retransmise en direct sur internet sur la chaîne Sel et Lumière. L’agresseur s’est subitement dirigé vers le prêtre et a sorti un couteau.  

L’assemblée l’a vite arrêté alors que le prêtre s’est reculé vivement. Ce dernier a été légèrement blessé au haut du corps. Vite pris en charge par l’hôpital, il n’ y a aucun danger pour sa vie. Les services de sécurité de l’oratoire ont rapidement maîtrisé l’agresseur, qui a été remis à la police. De nombreuses voitures de police ont immédiatement bouclé les abords de l’oratoire saint Joseph qui domine Montréal. «Le suspect a été arrêté par les policiers, il a été transporté au centre de détention où il sera rencontré par les enquêteurs au courant de la matinée», a indiqué la porte-parole du service de police de Montréal à l’AFP.  Son identité et les mobiles de son geste ne sont pas connus.

Une femme ayant assisté à la scène a témoigné auprès de Radio Canada : «Je l’ai vu dégainer son couteau et, en courant, s’en aller vers le père. Quand j’ai vu ça, je suis sortie en hurlant pour aller à la sacristie alerter la sécurité. Ils sont venus en courant : Je n’ai pas vu l’attaque en tant que telle».

Des nouvelles rassurantes sur l'état de santé du père Grou

Dans une déclaration, l’archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine, assurant de son soutien le père Grou et l’ensemble de la communauté, a reconnu que «nous sommes tous touchés. Nous sommes tous en état de choc devant un acte de violence qui se déroule chez nous dans un endroit dédié à la paix.»

Il a ajouté que «nous savons que les lieux de cultes de différentes religions sont des cibles d’actes de violence.  Nous voulons continuer sur des chemins de paix et d’amour, en croyant que l’on peut vaincre le mal par la prière et le bien».

Valérie Plante, la maire de la ville,  a exprimé son choc : «Quel geste horrible et inexcusable qui n'a aucunement sa place à Montréal. Je suis soulagée d'apprendre que la vie du père Claude Grou, recteur de l'@osjmr, est hors de danger et que son état est stable. Au nom de tous les Montréalais, je lui souhaite prompt rétablissement.»

L’oratoire saint Joseph s’est montré rassurant. «À la suite de l’incident malheureux survenu ce matin lors de la messe de 8 h 30, à la crypte, nous confirmons que la vie de Père Claude Grou, recteur de l’Oratoire, est hors de danger. Nous vous invitons à prier pour son prompt rétablissement», a écrit l’oratoire sur Twitter. «Son état de santé est stable. Toutes nos prières l'accompagnent», ajoute le diocèse de Montréal dans un tweet diffusant un article de la presse locale consacré à cette agression.

22 mars 2019, 18:18