Cerca

Vatican News
Le cardinal éthiopien Berhaneyesus Demerew Souraphiel. Le cardinal éthiopien Berhaneyesus Demerew Souraphiel. 

Éthiopie: le cardinal Souraphiel, acteur clé pour la paix et la réconciliation

Le cardinal éthiopien devient l’un des acteurs clés des processus de paix amorcés par le gouvernement en tant que président de la Commission nationale pour la réconciliation et la paix.

Benedetta Capelli – Cité du Vatican

Le cardinal Berhaneyesus Demerew Souraphiel, archevêque d'Addis-Abeba des Éthiopiens, a été nommé président de la Commission nationale pour la réconciliation et la paix par le Premier ministre du pays, Abiy Ahmed, qui avait été reçu en janvier au Vatican par le Pape François. Une nouvelle bien accueillie par les responsables politiques et religieux éthiopiens, et qui représente un signe d’espoir pour la pacification de la nation.

La vice-présidente de cette commission sera une avocate et activiste des droits de l’homme, Yetnebersh Nigussie, qui est non-voyante depuis l’âge de cinq ans.

Travailler pour la paix

L’unité nationale et la réconciliation sont les deux piliers sur lesquels la Commission devra travailler, à la suite de la signature en 2018 de l’important accord de paix avec l’Érythrée, après 20 ans de guerre et des milliers de victimes. La nouvelle de la nomination du cardinal a été divulguée hier après la rencontre du Premier ministre Abiy Ahmed avec les membres de la commission, choisis parmi les représentants de la société civile, les associations ou encore les médias. L’exhortation du Premier ministre a été de travailler en pleine autonomie, avec la plus grande liberté possible.

Une nomination bien acceptée

Le choix du cardinal Souraphiel a été accepté positivement aussi bien par les responsables politiques que par les autres leaders religieux. Cette commission s’inscrira dans la continuité des expériences vécues en Afrique du Sud et au Rwanda, des pays éprouvés respectivement par des décennies d’apartheid et par la guerre civile.

15 février 2019, 18:43