Cerca

Vatican News
Bartholomée de Constantinople et Épiphane lors de la signature du tomos à Istanbul (Turquie), samedi 5 janvier 2019. Bartholomée de Constantinople et Épiphane lors de la signature du tomos à Istanbul (Turquie), samedi 5 janvier 2019.   (AFP or licensors)

L’Église orthodoxe d’Ukraine officiellement indépendante

En cette veille du Noël orthodoxe, l’Église orthodoxe d’Ukraine a officialisé son indépendance vis-à-vis de Moscou. Le tomos, du nom grec de décret, a été signé ce samedi 5 janvier à Istanbul par le Patriarche Bartholomée de Constantinople. Un décret qui accorde l’autocéphalie à l’Eglise orthodoxe d’Ukraine, c’est-à-dire son indépendance canonique.

Le premier pas d’une longue route pour l’Église orthodoxe ukrainienne, dont on ignore encore combien d’évêques ukrainiens vont la rejoindre, et combien d’Églises orthodoxes, la reconnaître. Le décret signé à Istanbul ce 5 janvier en présence du président ukrainien, Petro Porochenko, et de l'un de ses prédécesseurs Viktor Ioutchenko, fait en tout cas de cette nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine, la quinzième juridiction orthodoxe locale. 

En décembre dernier, un concile réuni à Kiev actait déjà la création de la nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine, mettant fin à 332 ans de tutelle religieuse russe sur l'Ukraine. Le métropolite Épiphane, 39 ans, était élu à sa tête.

Cette nouvelle Église orthodoxe d’Ukraine rassemble trois branches déjà existantes dans le pays: le Patriarcat de Kiev autoproclamé en 1992 et doté du plus grand nombre de fidèles, la petite Église dite autocéphale, ainsi que la troisième, rattachée au Patriarcat de Moscou.

Moscou qui dénonçait déjà un schisme et avait rompu ses liens avec Constantinople lors des précédentes étapes de cette indépendance a renouvelé sa colère à l’annonce de la signature du tomos.

Selon Nikolaï Balachov, haut responsable de l’Église orthodoxe russe,  le Patriarche Bartholomée a «mis fin à la fraternité orthodoxe mondiale, et a perdu le droit d'être appelé un dirigeant spirituel», a-t-il dénoncé.  

05 janvier 2019, 18:22