Cerca

Vatican News
Un TGV en gare de Marseille-Saint-Charles, août 2018 Un TGV en gare de Marseille-Saint-Charles, août 2018   (AFP or licensors)

L’aménagement du territoire français, clé d’une transition écologique réussie

En France, le changement climatique modifiera considérablement le paysage dans les prochaines années. Alors que le gouvernement prend des décisions pour engager la transition écologique, il est nécessaire de s’interroger sur la manière dont l’organisation du territoire devrait évoluer pour permettre des modes de vie plus durables.

Entretien réalisé par Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Des centres urbains denses, où l’on se déplace en transports en commun, à pied ou à vélo, mais pas en voiture… Des centres commerciaux absents et des marchés à proximité des gares… Un réseau de chemins de fer innervant toutes les portions du territoire français… Bienvenue dans la France de demain !

Passer à l’action sans délai

C’est en tous cas le portrait dressé par le père Gaël Giraud, jésuite et chef économiste de l’Agence Française de Développement. D’après lui, à l’heure actuelle l’«aménagement du territoire est incompatible avec la transition écologique».  Il insiste sur la priorité à donner au développement du train, «pour l’acheminement des marchandises à moindre frais et sans pétrole» dans les villes françaises.

Les citoyens comme la classe politique semblent toutefois s’habituer au discours écologique, en peinant à concrétiser ses engagements. Le père Gaël Giraud estime que la population française est «assez lente à prendre conscience des conséquences du dérèglement climatique». Conséquences inquiétantes à l’écouter… le vignoble bordelais est par exemple voué à disparaître. Mais point de défaitisme chez notre invité. Ses propositions constructives donnent plutôt le goût du changement. 

Entretien avec le père Gaël Giraud, jésuite
12 janvier 2019, 08:08