Vatican News
Une femme et une enfant sur un vélo devant une fresque de l'ancien président Hugo Chavez à Sabaneta de Barinas, le 21 décembre 2018. Une femme et une enfant sur un vélo devant une fresque de l'ancien président Hugo Chavez à Sabaneta de Barinas, le 21 décembre 2018.  (AFP or licensors)

Au Venezuela, «la crise s’aggrave dangereusement», le témoignage du P. Engel

En Amérique latine, le Venezuela, en proie à une crise économique, fait face à une crise migratoire sans précédent. Plus de 2 millions des 31 millions d’habitants ont quitté le pays depuis 2015. Dans sa bénédiction Urbi et Orbi, le Pape François a prié pour ce pays.

Entretien réalisé par Marine Henriot - Cité du Vatican

Dans son message Urbi et Orbi en ce jour de Noël, le Souverain Pontife a lancé un vibrant appel à la fraternité entre les hommes et les peuples, il a notamment évoqué le continent latino-américain et tout particulièrement le Venezuela. Le Pape François a dit prier pour que ce pays retrouve la «concorde», que «toutes les composantes sociales puissent travailler fraternellement en vue du développement du pays», au service des plus faibles et des plus vulnérables.

Depuis plusieurs années, le Venezuela traverse une crise économique, -avec un taux d’inflation qui dépasse les 340 000 %-, et politique. Cette double crise pousse la population à fuir un pays qui manque de tout, alors qu'il possède les plus grandes réserves de pétrole du monde. La criminalité est, en outre, en constante augmentation. 89 meurtres pour 100 000 personnes étaient recensés en 2017,  un taux d’homicide quinze fois supérieur à la moyenne mondiale.

Crise migratoire sans précédent

Tous les jours, ce sont en moyenne 5 500 personnes qui quittent leur pays, d’après le HCR (Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés) et l’OIM (l’Organisation internationale pour les migrations). La crise devrait s’aggraver en 2019; l’ONU prévoit 5,3 millions de migrants et réfugiés vénézuéliens à la fin de l’année 2019.

Cet exode est considéré par l'ONU comme le déplacement de personnes le plus massif de l'histoire récente de l'Amérique latine. 

Le Père George Engel, curé de la paroisse Notre-Dame de l’Assomption dans un quartier populaire de Caracas, est au Venezuela depuis 16 ans, il revient sur la situation dans le pays.

Interview du Père Engel, curé à Caracas
25 décembre 2018, 15:48