Cerca

Vatican News
Les magnifiques crèches de Cracovie, disposées au pied du monument en l'honneur du poète romantique polonais Adam Mickiewicz, sur la grande place de la ville. Les magnifiques crèches de Cracovie, disposées au pied du monument en l'honneur du poète romantique polonais Adam Mickiewicz, sur la grande place de la ville.   (ANSA)

L’artisanat des crèches de Cracovie primé par l’Unesco

Durant l’Avent, l’ancienne capitale royale de la Pologne se pare de ses atours de Noël en exposant ses crèches, désormais reconnues comme patrimoine culturel de l’humanité.

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

C’est une véritable tradition à Cracovie, berceau historico-culturel polonais. Le temps de l’Avent rime avec l’exposition de crèches (les szopki krakowskie en polonais), dont la spécificité est de placer la scène de la Nativité non pas devant l’étable de Bethléem, mais devant la basilique Sainte-Marie de Cracovie (église Mariacki) sur la grande place du Marché.  

Cette tradition s’est vue récompensée par l’Unesco au rang de patrimoine immatériel de l’humanité, le 29 novembre dernier. «Un moment spécial pour tous ceux qui ont à cœur le patrimoine polonais», a tweeté dans la foulée le ministre polonais de la Culture, Piotr Glinski.

Un joyau architectural

Une crèche de Cracovie doit nécessairement reproduire les éléments d’architecture de la ville, dont le clocher de l’église Mariacki (Notre Dame), son trompettiste, les remparts du centre-ville, la porte de Florence (Porta Florianska), et les dômes dorés de la chapelle royale du château de Wawel.

Un emblème de l'histoire nationale

L’histoire des crèches remonte à saint François d’Assise qui avait créé la première au XIIIe siècle. En Pologne, ce sont les moines franciscains qui ont instauré cette tradition. À côté de la Sainte Famille, des bergers et des rois mages, les Polonais font vivre leurs propres saints, comme sainte Faustine, saint Maximilien Kolbe ou encore saint Stanislas.

Les Papes peuvent également y figurer, de même que de grands événements historiques: en 2018, la Pologne célébrait le centenaire de son indépendance, donnant lieu à des représentations historiques sur certaines des crèches. L’aigle blanc, emblème du pays, ainsi que son drapeau blanc et rouge, s’y retrouvent aussi de temps en temps.

Le musée historique de Cracovie, fervent ambassadeur de ces crèches, organise chaque année depuis 1946 le concours de la plus belle crèche, faisant d’elles un véritable emblème local.

Malgorzata Niechaj, directrice de département dans ce musée, nous conte l’importance de ces crèches dans le paysage culturel et historique polonais.

Entretien avec Malgorzata Niechaj du Musée historique de Cracovie
18 décembre 2018, 08:18