Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Tribunal supérieur électoral a statué l'inéligibilité de Lula à la prochaine présidentielle d'octobre 2018. Le Tribunal supérieur électoral a statué l'inéligibilité de Lula à la prochaine présidentielle d'octobre 2018.  (AFP or licensors)

Brésil: l’ancien président Lula disqualifié de la présidentielle

C’est la fin d’un suspense de plusieurs semaines au Brésil. L’ancien président Lula ne pourra pas se représenter aux élections d’octobre. Ainsi en a décidé le Tribunal supérieur électoral du Brésil le 31 août.

8 heures de débat, 6 voix contre, 1 voix pour, et l’avenir de Lula, 72 ans, en a été scellé par les juges du Tribunal supérieur électoral du Brésil (TSE), en vertu de la loi brésilienne Ficha Limpa. Cette loi interdit à toute personne condamnée en appel de se présenter à une élection.

En prison depuis avril pour corruption, Lula pourra tout de même faire recours. Son parti des Travailleurs  a assuré que l’icône de la gauche brésilienne lutterait par tous les moyens pour se présenter et a dénoncé la violence du tribunal. Des recours vont donc être déposés auprès de la Cour suprême. «Nous allons le défendre, il représente le peuple et l’espoir», clament ses partisans.

Il est vrai que Lula était largement en tête des sondages, loin devant le candidat d’extrême-droite, Jair Bolosonora, qui le talonne. Qui pour le remplacer comme candidat du Parti des Travailleurs ? Probablement Fernando Haddad, son colistier et ex-maire de San Paulo. L'issue devrait être résolue d'ici une dizaine de jours. En attendant, l’opinion est très polarisée politiquement, et la tension ne cesse de croitre. A partir de ce samedi, sont diffusés les spots de campagne électorale sur toutes les télévisions brésiliennes.

01 septembre 2018, 09:52