Version Béta

Cerca

Vatican News
La chancelière allemande Angela Merkel quitte le parlement, le 25 septembre 2018 La chancelière allemande Angela Merkel quitte le parlement, le 25 septembre 2018 

Allemagne: Angela Merkel face à la fronde de ses députés

En Allemagne, Angela Merkel est de plus en plus fragilisée. Fidèle parmi les fidèles de la chancelière allemande, Volker Kauder n’a pas été reconduit, mardi 25 septembre 2018, à la tête du groupe parlementaire CDU-CSU du Bundestag.

Entretien réalisé par Olivier Bonnel - Cité du Vatican

Volker Kauder a été battu lors du vote pour la présidence du groupe parlementaire par 112 voix contre 125 par son adversaire Ralph Brinkhaus, député de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, inconnu mais marqué beaucoup plus à droite.

Élu du Bade-Wurtemberg, Volker Kauder avait succédé à Angela Merkel à la tête du groupe CDU-CSU quand cette dernière fut élue chancelière, en 2005. Depuis, il était resté son homme de confiance, jouissant d’une autorité incontestée sur un groupe qui le reconduisit plusieurs fois à sa tête.

La chancelière allemande, qui avait pourtant mis tout son poids pour défendre son poulain, essuie donc un nouveau revers politique. Depuis plusieurs mois, sa popularité est contestée dans le pays alors que sa coalition avec la CSU, les conservateurs bavarois, a été mise à mal par des différends politiques, en particulier sur la question migratoire.

Angela Merkel semble donc perdre le contrôle sur sa propre famille politique. L’une des tâches de Ralph Brinkhaus va être de remettre de l’harmonie dans un groupe CDU de plus en plus divisé. L’analyse de Hans Stark, politologue spécialiste de l’Allemagne à l’IFRI, l'Institut français des relations internationales.

Entretien avec Hans Stark, politologue spécialiste de l’Allemagne à l’IFRI

 

28 septembre 2018, 08:01