Version Béta

Cerca

Vatican News
De hauts responsables, dont le ministre centrafricain de la Sécurité publique et le premier secrétaire de l'ambassade russe en RCA, se sont réunis le 2 août dernier à Bangui. De hauts responsables dont le ministre centrafricain de la Sécurité publique et le premier secrétaire de l'ambassade russe en RCA se sont réunis le 2 août dernier à Bangui.  (AFP or licensors)

Les trois journalistes russes tués en Centrafrique rapatriés

L’abbé Mathieu Bondobo, vicaire de la Cathédrale de Bangui, nous parle de la présence russe en Centrafrique alors que les dépouilles des trois journalistes russes tués fin juillet en Centrafrique feront l’objet d’une autopsie approfondie en Russie pour déterminer les circonstances troubles de leur mort. Ils ont été assassinés par des hommes non identifiés alors qu’ils enquêtaient sur le groupe Wagner, spécialisé dans l'envoi à l'étranger de mercenaires.

Un entretien réalisé par Hélène Destombes – Cité du Vatican

Les corps des trois journalistes russes assassinés en République centrafricaine ont été rapatriés dimanche 5 août à Moscou. Ils ont été tués lundi 30 juillet à Sibut, dans le centre du pays, par des hommes «enturbannés» ne s'exprimant ni en français ni en sango, selon le gouvernement centrafricain.

Les trois hommes enquêtaient sur «les activités de la société militaire privée Wagner» en Centrafrique, une société qui a notamment été active dans l’est de l’Ukraine et en Syrie.

L’identité des victimes a été confirmée par Moscou. Mais la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, a indiqué que la diplomatie russe n’était pas informée de la présence des trois journalistes chevronnés dans le pays.

Ces meurtres viennent relancer la question de la présence russe en Centrafrique. En mars, Moscou avait annoncé avoir envoyé en RCA cinq officiers et 170 instructeurs civils, qui selon des experts pourraient appartenir à Wagner. Moscou n'a jamais reconnu officiellement le rôle du groupe Wagner dans des conflits, ni les pertes subies par ses combattants.

Depuis début 2018, la Russie a déployé des instructeurs militaires en Centrafrique, livré des armes à l'armée nationale et assure la sécurité du président Faustin-Archange Touadéra, dont le conseiller à la sécurité est un Russe.

L’abbé Mathieu Bondobo, vicaire général de la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception de Bangui, confirme la présence russe en Centrafrique, lors d’une visite dans nos locaux.

Entretien avec l’abbé Mathieu Bondobo, vicaire général de la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception de Bangui
06 août 2018, 16:59