Version Béta

Cerca

Vatican News
Les Cubains sont consultés sur le projet de Constitution à partir du lundi 13 août 2018. Les Cubains sont consultés sur le projet de Constitution à partir du lundi 13 août 2018.  (AFP or licensors)

Les Cubains appelés à débattre d’un projet de nouvelle Constitution

À partir de ce lundi 13 août, tous les Cubains, y compris de l’étranger – une première – sont appelés à débattre d’un projet de nouvelle constitution. Si le texte ne bouleverse en rien le système mis en place par les frères Castro, il acte une certaine évolution du régime.

Entretien réalisé par Xavier Sartre – Cité du Vatican

Reconnaissance du rôle du marché et de l’activité privée dans l’économie, abaissement de l’âge du président: ce sont quelques-unes des mesures prévues dans le projet de nouvelle constitution de Cuba. Le texte a été approuvé une première fois par le Parlement. Il est, à partir de ce lundi 13 août et jusqu’au 15 novembre, objet de débat parmi les Cubains, y compris ceux qui vivent à l’étranger. C’est une première depuis la révolution de 1959. Le projet sera ensuite soumis à un référendum avant un vote final au Parlement.

Cette nouvelle constitution, si elle acte l’évolution de l’économie de l’île communiste depuis une vingtaine d’années, maintient toutefois la tutelle du Parti communiste, toujours parti unique.

Ce texte marque-t-il une ouverture politique de Cuba ? Sanctionne-t-il le passage assumé à l’économie de marché ? Cuba a-t-elle décidé d’adopter un modèle chinois, économie capitaliste, maintien d’un régime autoritaire à parti unique ?

Karel Negrete, membre de l’Observatoire critique de La Havane, Cubain vivant en France, revient sur les évolutions de Cuba que révèlent le projet de nouvelle constitution.

Entretien avec Karel Negrete

 

 

13 août 2018, 06:59