Version Béta

Cerca

Vatican News
Le bolivar, la monnaie vénézuélienne, perdra cinq zéros sur décision du président Maduro début août 2018 pour faire face à la récession. Le bolivar, la monnaie vénézuélienne, perdra cinq zéros sur décision du président Maduro début août 2018 pour faire face à la récession.   (AFP or licensors)

Le Venezuela s’enfonce dans la crise économique

Au Venezuela, au fur et à mesure que la crise politique s’endurcit, c’est toute l’économie qui continue de s’effondrer. Avec l’effondrement des prix du pétrole, le Fonds monétaire international alerte sur l’hyperinflation et la chute du PIB d’ici décembre.

Entretien réalisé par Timothée Dhellemmes – Cité du Vatican

Depuis des années, le Venezuela s’appuie sur le pétrole pour tirer l’essentiel de ses revenus, environ 95%. Mais les prix de l’or noir ont chuté de moitié en dix ans. Cette baisse continue conjuguée à la mort du président Hugo Chavez en 2013 ont plongé le pays dans une violente récession qui dure depuis cinq ans et s’aggrave encore cette année. D’après le Fonds monétaire international, l’inflation pourrait atteindre 1 000 000% d’ici fin 2018, et le PIB devrait s’effondrer de 18%.

Dévaluation de la monnaie

Fin juillet, le président Nicolas Maduro a reconnu «l’échec» de sa politique économique. Pour montrer qu’il reprend en main la situation, il a annoncé un plan de redressement qui passe par une dévaluation monétaire : cinq zéros seront supprimés de la monnaie vénézuélienne, le bolivar. Autre mesure contre la crise, le président a prévu un assouplissement des opérations de change pour attirer les capitaux étrangers.

Cette crise est aussi de la responsabilité des États-Unis, affirme le chef de l’Etat vénézuélien. Il accuse les Américains de vouloir «isoler économiquement» le Venezuela, en lui infligeant de violentes sanctions économiques.

Pour le géographe Christian Girault, chercheur au CNRS, le Venezuela est donc au bord de la banqueroute, à cause de l’effondrement de la production de pétrole dans le pays.

Christian Girault, géographe chercheur au CNRS
07 août 2018, 10:29