Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Premier ministre haitien, Jack Guy Lafontant à Port-au-Prince, le 14 juillet 2018. Le Premier ministre haitien, Jack Guy Lafontant à Port-au-Prince, le 14 juillet 2018.  (ANSA)

Les Haïtiens dans l’attente d’un nouveau gouvernement

Le président Jovenel Moïse a promis une équipe « inclusive » pour soulager la misère du peuple, développer l’agriculture, l’énergie et les infrastructures. Des promesses exprimées dans une allocution en créole diffusée sur la télévision d’Etat.

Entretien réalisé par Marie Duhamel – Cité du Vatican

Par sa démission, le médecin Jack Guy Lafontant, nommé Premier ministre en février dernier, a payé une annonce faite sans préavis, exaspérant la population qui a aussitôt dressé des barricades.

Le pays paralysé, des violences s’en sont suivies. Plusieurs Haïtiens ont perdu la vie. Des scènes de pillages et d’incendies volontaires ont été constatées.

L’objet de cette flambée de colère: la suppression des subventions aux produits pétroliers le 6 juillet dernier, pourtant une des clauses de l’accord signé en février par le président et le Fonds monétaire international. Pour respecter l’accord conclu avec le FMI, le gouvernement annonçait une hausse de 38% de l’essence, de 47% du gazole et de 51% du kérosène, frappant tous les haïtiens d’un seul coup.

Jacques Leon-Emile, président de l’association Haïti Mémoire et culture

 

19 juillet 2018, 11:19