Cerca

Vatican News
Le président philippin Rodrigo Duterte doit signer la loi instituant la nouvelle région autonome de Bangsamoro. Le président philippin Rodrigo Duterte doit signer la loi instituant la nouvelle région autonome de Bangsamoro.  (AFP or licensors)

Au sud des Philippines, une nouvelle région autonome créée pour les musulmans

L’île de Mindanao, aux Philippines, va-t-elle enfin connaitre la paix ? Une loi instituant une région autonome pour les communautés musulmanes a été approuvée le 24 juillet par la Chambre des Représentants et la veille par le Sénat.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Il ne manque plus que la signature du président Rodrigo Duterte. Cette nouvelle entité pourrait pousser les combattants du MILF, le front moro islamique de libération, à déposer les armes et mettre fin à plusieurs années de conflit avec le gouvernement philippin.

Un Premier ministre et un Parlement

Cette nouvelle entité autonome de Bangsamoro comprendra un Premier ministre, un Parlement élu pour trois ans et six provinces de l’île de Mindanao. Elle doit permettre au front moro islamique de libération et au front de libération nationale moro de finalement démobiliser leurs dizaines de milliers de combattants. Ces deux groupes rebelles luttaient depuis des décennies pour une autonomie, sinon pour l’indépendance de l’île. Bénéficiant de pouvoirs plus larges, la future région aura les outils pour mener une vraie politique de développement dans une zone pauvre marquée par les combats qui ont fait environ 120 000 morts.

Éviter les précédents échecs

Il s’agit aussi d’éviter un nouvel échec, car une région autonome avait déjà été créée dans les années 1990 à la suite d’un accord avec les groupes rebelles. Mais l’absence de résultats tangibles avaient poussé certains éléments à se radicaliser davantage.

Cette loi suscite beaucoup d’espoirs chez tous les Philippins, toutes confessions confondues. L’archevêque de Cotabato, le cardinal Quevedo, estime, lui, qu’il s’agit d’un pas important pour empêcher et bloquer la prolifération de l’extrémisme et du radicalisme islamique dans le sud du pays.

 

26 juillet 2018, 10:46