Version Béta

Cerca

Vatican News
Des Haïtiens marchent à travers des poubelles fumantes, à proximité du marché de Port-au-Prince, le 20 décembre 2017. Des Haïtiens marchent à travers des poubelles fumantes, à proximité du marché de Port-au-Prince, le 20 décembre 2017.  (AFP or licensors)

Trouver des modèles de développement adaptés au territoire haïtien

8 ans après le séisme qui a fait au moins 200 000 morts, Benoît Faucheux, délégué général de CCFD Terre solidaire, revient sur la situation de l'île.

Propos recueillis par Marine Henriot - Cité du Vatican

C’est le pays le plus pauvre du continent américain et le plus touché par les catastrophes climatiques. Ces 20 dernières années 230 000 personnes y sont mortes suite à des catastrophes naturelles, selon un rapport de l’ONU. Et depuis 1997, le pays de 10 millions d’habitants a perdu 2,7% de son PIB.

 

L'île se situe sur la trajectoire des cyclones se formant sur l’Atlantique et qui sont renforcés par la chaleur des mers environnantes. De plus, le pays se trouve sur une importante ligne de faille de la plaque tectonique des Caraïbes. Sa vulnérabilité face aux éléments est renforcée par une misère extrême de la population, mal préparée et mal informée face aux catastrophes naturelles.

Plus de 8 ans après le séisme qui a fait au moins 200 000 morts, Benoît Faucheux, délégué général de CCFD Terre solidaire, ONG présente en Haïti, revient sur la situation de l’île, et sur les solutions face aux futurs défis climatiques.

Entretien avec Benoît Faucheux
26 juin 2018, 18:26