Version Béta

Cerca

Vatican News
L'aviation syrienne continue d'attaquer des positions rebelles dans la province de Deraa, le 27 juin 2018. L'aviation syrienne continue d'attaquer des positions rebelles dans la province de Deraa, le 27 juin 2018.  (AFP or licensors)

Syrie: 20 000 enfants ont fui les combats

L'Unicef appelle dans un communiqué «les parties belligérantes en Syrie à respecter le principe fondamental de la protection des civils en conflit».

«L'horreur ne connaît pas de limite en Syrie, où les enfants sont encore une fois pris entre les feux croisés de la dernière vague de violence dans le sud-ouest» regrette Henrietta H. Fore, directrice exécutive de l'UNICEF.

Dans un communiqué publié mercredi 27 juin, le Fonds des Nations unies pour l’enfance précise qu’en trois jours, les combats dans la province de Deraa ont entrainé le déplacement de 20 000 enfants et de leurs familles; quatre ont perdu la vie.

 

«Les attaques récentes ont gravement endommagé les infrastructures civiles, en violation du droit international humanitaire, y compris un hôpital de campagne qui est désormais inutilisable» dénonce Henrietta Fore. En 2017, les Nations unies ont dénombré 175 attaques contre des établissements scolaires ou hospitaliers. L’UNICEF «appelle les parties belligérantes en Syrie à respecter le principe fondamental de la protection des civils dans les conflits».

L'armée syrienne a lancé mardi 26 juin une offensive contre les rebelles dans la ville de Deraa, après une semaine de bombardements meurtriers sur des régions proches du sud du pays, et qui ont provoqué un exode massif. Le régime, qui enchaîne les victoires et contrôle désormais 65% du territoire grâce au soutien indéfectible de son allié russe, est déterminé à reprendre le contrôle de l'ensemble du pays.

Dans les deux premiers mois de 2018, mille enfants sont morts. Et selon les dernières estimations, 13,1 millions de personnes ont besoin d’une aide vitale d’urgence en Syrie, dont 5,3 millions d’enfants. 

27 juin 2018, 16:09