Cerca

Vatican News
Réunion de l'OCDE le 30 mai à Paris. Réunion de l'OCDE le 30 mai à Paris.  (ANSA)

L’OCDE, théâtre de la guerre commerciale entre UE et Etats-Unis

Selon la presse américaine, l’administration Trump devrait annoncer la mise en place de de tarifs douaniers supplémentaires sur les importations d’aciers et d'aluminium européens dès jeudi 31 mai. Une taxe qui pourrait atteindre 25% sur l’acier et 10% pour l’aluminium.

Marine Henriot – Cité du Vatican

Le 1er juin arrive la date limite de l’exemption tarifaire accordée par Washington à l’UE, mais aussi à la Chine. Un sujet qui était dans toutes les bouches des 34 pays de l’OCDE,  l’Organisation de Coopération et de développement économique, réunis le 30 mai à Paris.

Au sein de l’OCDE, le choc est frontal entre les Etats-Unis et le reste du monde, alors que des barrières douanières américaines sur l’acier et l’aluminium doivent être rétablies d’un jour à l’autre.

Il y a d’un côté ceux qui défendent le multilatéralisme, c’est-à-dire 33 pays de l’OCDE sur 34. Le président français a lancé un vibrant appel à la refondation du multilatéralisme. «Les menaces de guerre commerciale ne règleront rien» a dénoncé Emmanuel Macron, qui propose table ronde et feuille de route pour réformer l’OMC.

Mais du côté américain, l’heure est à la hâte. “Nous n’aimons pas les palabres infinies”, a prévenu le secrétaire d’Etat au commerce Wilbur Ross, qui prône pour des discussions bilatérales.

Principal reproche du chantre du protectionnisme, Donald Trump, à l’Union Européenne: ne pas ouvrir suffisamment leur marché aux marchandises américaines. Faute d’accord, aucun communiqué final n’est apparu le 30 mai,  ayant été bloqué par les États-Unis…

Face au géant américain, les Européens tentent donc de rester unis et les discussions devraient continuer le 31 mai au G7 finance qui s’ouvre au Canada.

31 mai 2018, 11:06