Version Béta

Cerca

Vatican News
Archive Archive 

Journée pour la biodiversité: le futur de l’homme en jeu

C’est aujourd’hui la 25e journée internationale pour la biodiversité. Le Pape François s’est intéressé largement à cette question dans son encyclique «Laudato Si’».

«Chaque année, disparaissent des milliers d’espèces végétales et animales que nous ne pourrons plus connaître, que nos enfants ne pourront pas voir, perdues pour toujours. L’immense majorité disparaît pour des raisons qui tiennent à une action humaine.» C’est un extrait de l’encyclique Laudato Si’ qui aborde de front la question de la biodiversité. Il s’agit d’une des principales préoccupations du Pape François.

«Si nous continuons comme cela, d’ici la fin du siècle, nous verrons disparaitre un tiers des espèces» prévient le père salésien Joshtrom Kureethadam, du dicastère pour le service du développement humain intégral. Il n’hésite pas à rappeler la mise en garde d’Albert Einstein qui disait déjà il y a un siècle : «si les abeilles disparaissaient, toute l’humanité disparaitrait en six ou sept ans».

Pour le salésien, il s’agit donc de souligner que nous sommes tous interdépendants et que le destin de la Création est intimement lié à celui de la vie de l’homme. «La disparition des forêts et des bois implique en même la disparition d’espèces qui pourraient représenter dans l’avenir des ressources extrêmement importantes, non seulement pour l’alimentation mais aussi pour la guérison de maladies et de multiples autres usages», précise-t-il.

L'homme à l'origine de l'extinction des espèces

Les causes de la diminution de la biodiversité sont multiples mais ont une même origine : les activités humaines. Or, comme le souligne le Pape dans son encyclique, «le coût des dommages occasionnés par la négligence égoïste est beaucoup plus élevé que le bénéfice économique qui peut en être obtenu.»

C’est pourquoi, François, dès 2015, dès la publication de ce texte fondamental, écrit qu’il faut «investir beaucoup plus dans la recherche pour mieux comprendre le comportement des écosystèmes et analyser adéquatement les divers paramètres de l’impact de toute modification importante de l’environnement».

22 mai 2018, 15:40