Version Béta

Cerca

VaticanNews
Manifestations dans la Bande de Gaza, le 15 mai 2018. Manifestations dans la Bande de Gaza, le 15 mai 2018.  (AFP or licensors)

Le cardinal Rai dénonce le «massacre» de Gaza

Le Patriarche maronite adresse ses condoléances au président palestinien Mahmoud Abbas et aux familles des victimes suite à la répression violente des manifestations de lundi dans la Bande de Gaza.

Le cardinal Bechara Rai, patriarche de l’Église maronite, condamne le «massacre de la part d’Israël de plus de 60 Palestiniens». Dans un communiqué publié hier depuis le siège patriarcal de Bkerké, le cardinal libanais est revenu sur la tragédie survenue lundi, en marge de l’inauguration de la nouvelle ambassade américaine en Israël à Jérusalem. Alors que des manifestations avaient été organisées dans la Bande de Gaza, les tirs israéliens ont provoqué la mort de 60 Palestiniens et ont fait plus de 2400 blessés.

«Le cardinal Rai condamne les actions violentes commises par l’armée israélienne contre les manifestants palestiniens le long de la frontière avec la Bande de Gaza, qui ont causé la mort de dizaines de victimes innocentes», peut-on lire dans ce texte. Le patriarche adresse ses condoléances au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, et aux familles des victimes.

En s’adressant ensuite à la communauté internationale pour qu’elle fasse appliquer les résolutions de l’Onu concernant Jérusalem, le cardinal Rai rappelle qu’Israël devrait «alléger le bloc imposé sur deux millions de Palestiniens qui vivent dans la Bande de Gaza et cesser ses actes violents puisque c’est un peuple qui invoque seulement le droit au retour».

Par ailleurs le patriarche maronite critique la décision américaine de transférer l’ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, parce qu’une telle décision ne devrait être prise que «sur la base de négociations entre les deux parties du conflit».

(AsiaNews)

17 mai 2018, 16:57