Version Béta

Cerca

Vatican News
Varsovie commémore les 75 ans du soulèvement du ghetto, le 19 avril 1943. Varsovie commémore les 75 ans du soulèvement du ghetto, le 19 avril 1943.  (ANSA)

Pluie de commémorations à Varsovie 75 ans après le soulèvement du ghetto

Varsovie commémore aujourd’hui le 75ème anniversaire du soulèvement de son ghetto, le 19 avril 1943. La population juive de Varsovie s’était alors révoltée contre les troupes allemandes venues les chercher pour les déporter.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

En mémoire à cet épisode de résistance héroïque des juifs polonais, une avalanche de jonquilles de papier a recouvert les rues de Varsovie, 75 ans après les faits. Symbole de la mémoire du soulèvement, les fleurs ont été distribuées par 1 500 volontaires, dans les écoles, les bibliothèques et les diverses institutions du pays.

Cloches et sirènes

À l'occasion de cet anniversaire, toutes les églises du sud des deux diocèses de Varsovie ont fait sonner leurs cloches, sur décision conjointe de l’archevêque de Varsovie, le cardinal Kazimierz Nycz, et de l'évêque de Varsovie-Praga, Mgr Romuald Kamiński.

Les cloches de l’église militaire de la capitale ont résonné à midi, de même que les sirènes ont retenti.

Chêne et saule pleureur mémoriels

Un hommage national en présence du président Andrzej Duda, de l’ambassadrice d’Israël Anna Azari et du président du Congrès mondial juif Ronald S.Lauder a eu lieu au Monument des héros du ghetto à midi également. Peu après, les autorités de la capitale ont planté un chêne mémoriel dans le jardin de Saxe.

La fondation Shalom a quant à elle inauguré un saule pleureur sur une place du quartier, et dont les feuilles symbolisent les larmes des mères juives qui avaient dû se séparer de leurs enfants pour les sauver durant la Shoah.

Le ghetto de Varsovie, installé en plein centre de la ville et d’une superficie de 300 hectares, était habité par 300 000 à 350 000 juifs.

Le 19 avril 1943, des centaines de combattants juifs attaquèrent les nazis, préférant mourir l’arme à la main plutôt que prendre le chemin des chambres à gaz du camp d’extermination de Treblinka à l’est de la Pologne.

19 avril 2018, 17:09