Version Béta

Cerca

Vatican News

L’Arménie se souvient de ses martyrs

Ce 24 avril marque le 103e anniversaire du "Metz Yeghern", le Grand Mal, qui a causé la mort d’un million et demi d’Arméniens, persécutés par l’Empire ottoman. Une rafle menée le 24 avril 1915 à Constantinople avait mené à l’arrestation de 600 personnalités arméniennes. Cet évènement est considéré comme le début du génocide arménien, « le premier du XXe siècle », comme l’avait rappelé le Pape François lors de la messe célébrée à la basilique Saint-Pierre en mémoire des martyrs d’Arménie, le 12 avril 2015.

Cette messe du centenaire, célébrée à Rome en présence des chefs des différentes Églises d’Arménie, puis la visite effectuée dans le pays par le Pape François en juin 2016, demeurent des souvenirs très positifs et encourageants pour cet État devenu indépendant en 1991, et qui demeure fragile compte tenu d’une situation économique difficile et d’une guerre larvée avec l’Azerbaïdjan. Par ailleurs, ses relations avec la Turquie restent gelées au sujet de la reconnaissance du génocide arménien.

En Arménie, cette commémoration est vécue cette année avec une émotion particulière, au lendemain de la démission du Premier ministre Serge Sarkissian, après 12 jours d’immenses manifestations. La "révolution de velours" a permis d’amorcer une transition pacifique, sans effusion de sang, et sans pression extérieure, ce qui est une première pour un pays d'ex-URSS.

24 avril 2018, 11:34