Version Béta

Cerca

VaticanNews
Des migrants, accueillis provisoirement dans une maison de retraite à Nantes en France, le 6 avril 2018. Des migrants, accueillis provisoirement dans une maison de retraite à Nantes en France, le 6 avril 2018.   (AFP or licensors)

L’Ordre de Malte en aide aux minorités religieuses persécutées

Aujourd’hui dans le monde, près de 60 millions de personnes fuient les catastrophes, les guerres, les famines ou les violations des droits de l’homme. Parmi ces millions de réfugiés, la moitié sont des enfants. L’Ordre de Malte se mobilise pour aider ces populations en détresse.

Marine Henriot - Cité du Vatican

En 2017, la France a enregistré un peu plus de 100 000 demandes d’asile, un niveau historique selon l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides). Depuis plusieurs années, l’Ordre de Malte travaille main dans la main avec le gouvernement et l’OFPRA pour aider les migrants.

Il y a maintenant trois ans, un pôle a été créé pour coordonner l’ensemble des aides accordées aux réfugiés. Salariés et bénévoles leur proposent un soutien juridique, moral et matériel. L’Ordre de Malte accompagne les familles en cours de régularisation, ou ayant un titre de séjour. L’objectif: aider ces familles, qui peuvent être hébergées en hôtel pendant des années, à construire des projets de vie, tout en renforçant leurs parcours d’intégration. En 2016, le pôle migrants de l’Ordre de Malte a ainsi accompagné 4 583 personnes.

Aide aux minorités religieuses persécutées

En 2014, une initiative née en Indre-et-Loire s’est ensuite exportée dans la France entière. Une délégation de l’Ordre de Malte a choisi de se consacrer à l’accueil des minorités persécutées à cause de leur religion. Depuis, 421 personnes ont été aidées, essentiellement des Chrétiens d’Orient originaire d’Irak et de Syrie.

Clotilde Giner, directrice adjointe de l’Ordre de Malte en France et chargée du pôle migrants, nous explique comment fonctionne cette solidarité auprès des personnes persécutées en raison de leur foi.

Clotilde Giner, directrice adjointe de l’Ordre de Malte en France

 

12 avril 2018, 18:56