Version Béta

Cerca

VaticanNews
Ouvrier d'une aciérie à Portland, dans l'Oregon, le 6 mars 2018. Ouvrier d'une aciérie à Portland, dans l'Oregon, le 6 mars 2018.  (2018 Getty Images)

Inquiétudes face aux velléités protectionnistes de Donald Trump

Le président américain a réaffirmé mardi 6 mars son intention de taxer les importations d'acier et d'aluminium, malgré les nombreuses critiques sur la scène internationale et des réticences au sein même de son propre parti républicain. Quel intérêt a Donald Trump à annoncer de telles mesures ? Les explications de Jean-Marc Daniel, professeur d’économie à l’ESCP Europe.

Entretien réalisé par Joris Bolomey - Cité du Vatican

L'Europe prête à répondre au protectionnisme américain. Après l'annonce par Washington de la hausse des droits de douane pour l'acier et l'aluminium, la Commission européenne doit détailler ce mercredi 7 mars sa stratégie de riposte. La semaine dernière, des mesures de rétorsion en taxant des produits comme les motos Harley-Davidson, le whiskey bourbon ou les jeans Levi's, avaient déjà été annoncées. Le président américain avait aussitôt répliqué en menaçant de taxer les voitures européennes. 

Aucune décision concrète ne devrait être annoncée tant que Donald Trump n'a pas confirmé ses intentions, mais l'Union européenne, tout en espérant encore éviter l'escalade vers une guerre commerciale, entend montrer qu'elle est prête le cas échéant. La Chine, le Canada le Mexique ou encore l’Australie se sont également joints au concert de critiques face aux velléités protectionnistes de Donald Trump.

Face à cette crispation internationale, Paul Ryan, le président Républicain de la Chambre américaine des représentants, a exprimé sa «grande inquiétude des conséquences d'une guerre commerciale», exhortant la Maison Blanche «à ne pas mettre son plan à exécution». Le virage protectionniste de Donald Trump a également poussé son conseiller économique, Gary Cohn à remettre mardi 6 mars sa démission. Il laisse ainsi le champ libre aux tenants d'une politique protectionniste fidèle à l'agenda America First du président.

Quel intérêt a donc Donald Trump à annoncer de telles mesures ? Les explications de Jean-Marc Daniel, il est professeur d’économie à l’ESCP Europe.

Entretien avec Jean-Marc Daniel
07 mars 2018, 08:44