Version Béta

Cerca

Vatican News
Une Congolaise déplacée, dans la région des Grands Lacs, en mars 2018. Une Congolaise déplacée, dans la région des Grands Lacs, en mars 2018.  (AFP or licensors)

En RDC, les femmes premières victimes des groupes armés

Dans la région des Grands Lacs, les femmes sont les premières victimes des exactions commises par différents groupes armés. Le JRS, très actif notamment dans l’est de la RDC, se tient à leurs côtés.

Entretien réalisé par Philippa Hitchen – Cité du Vatican

Le Service jésuite pour les réfugiés (JRS) est très actif dans la région des Grands Lacs et tout particulièrement au Nord-Kivu. Dans cette région de l’est de la République démocratique du Congo, les groupes armés prennent très souvent les populations civiles pour cible. Les femmes sont presque toujours les premières victimes, subissant outrages et violences, notamment à caractère sexuel.

C’est pourquoi le JRS a développé toute une série d’action pour leur venir en aide et pour les réintégrer au sein de la société. C’est le rôle de l’Espagnole Elisa Orbananos, responsable de programme pour le JRS dans la région des Grands Lacs. Elle revient sur les activités développées par son organisation et sur la manière dont les femmes surmontent leurs épreuves.

Elisa Orbananos, responsable JRS dans la région des Grands Lacs.

 

08 mars 2018, 15:09