Version Béta

Cerca

VaticanNews
Rex Tillerson au Nigéria, le 12 mars 2018. Rex Tillerson au Nigéria, le 12 mars 2018. 

Donald Trump limoge son chef de la diplomatie

Après des mois de suspense et de rumeurs, c’est chose faite. C’est dans un tweet que Donald Trump a révoqué son secrétaire d’Etat, Rex Tillerson. Celui-ci est remplacé par le directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Delphine Allaire - Cité du Vatican

«Mike Pompeo, le directeur de la CIA, deviendra notre nouveau secrétaire d'État. Il fera un travail fantastique! Merci à Rex Tillerson pour ses services!». Donald Trump a employé sa traditionnelle méthode de communication pour limoger Rex Tillerson : le tweet.

Officiellement la Maison Blanche explique ce  changement à la tête de la diplomatie américaine par une volonté d’aborder les négociations avec la Corée du Nord avec une nouvelle équipe de travail.

Officieusement, la relation entre Donald Trump et Rex Tillerson s’est dégradée au fil des mois, ralentissant l’action diplomatique des Etats Unis. Les désaccords étaient nombreux notamment sur le nucléaire iranien. Selon un haut responsable de la diplomatie américaine, Donald Trump n’aurait d’ailleurs même pas prévenu Rex Tillerson de cette révocation.

Il a en tout cas d’ores et déjà loué son successeur : «Je travaille avec Mike Pompeo, depuis un moment. Il a une énergie formidable et une grande intelligence», a loué Donald Trump. Mike Pompeo aura notamment pour mission de coordonner les négociations avec Kim Jung Un en vue de la rencontre historique prévue en mai entre Donald Trump et le dirigeant nord-coréen.

À noter que dans ce jeu de chaises musicales, c’est une femme qui remplacera à la tete de la CIA, Mike Pompeo. Gina Haspel devient ainsi la première femme à ce poste.

13 mars 2018, 18:31