Cerca

Vatican News
Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, lors d'une conférence de presse à l'Élysée. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, lors d'une conférence de presse à l'Élysée.  (AFP or licensors)

Réforme du droit d'asile en France: l'inquiétude des associations

La réforme préparée par le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, suscite des interrogations dans le milieu associatif.

C’était une loi très attendue du quinquennat d’Emmanuel Macron: le projet de loi sur l’asile et l’immigration a été présenté ce mercredi en conseil des ministres. Le gouvernement souhaite à réduire à six mois les délais d'instruction de la demande d'asile contre 11 actuellement. La loi prévoit aussi un volet concernant l’intégration de certains réfugiés, instaurant par exemple l’autorisation aux demandeurs d'asile de travailler six mois après le dépôt de leur dossier, au lieu des neuf actuellement.

L'une des mesures phares, visant à faciliter les expulsions, est le doublement de la durée maximale à quatre-vingt-dix jours des étrangers déboutés du droit d’asile et qui vivent dans des centres de rétention. Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a salué un texte «équilibré». Sans surprise, le son de cloche est très différent chez les associations qui viennent en aide aux migrants. Didier Degrémont est le président du Secours Catholique dans le Pas de Calais

Entretien avec Didier Degrémont
21 février 2018, 19:10