Cerca

Vatican News
Un enfant soldat durant sa cérémonie de libération au Soudan du Sud, le 7 février 2018. Un enfant soldat durant sa cérémonie de libération au Soudan du Sud, le 7 février 2018.  (AFP or licensors)

300 enfants soldats libérés au Soudan du Sud

Au Soudan du Sud, plus de 300 enfants, - dont 87 fillettes et adolescentes-, ont été relâchés par un groupe armé qui les avait enrôlés pour se battre. L’UNICEF, qui a parrainé l’opération, salue un pas positif important.

Manuella Affejee - Cité du Vatican

Ces 300 enfants-soldats se battaient au sein du Mouvement de libération national du Soudan du sud, une faction qui a choisi de réintégrer les rangs de l’armée nationale, en vertu d’un accord avec les autorités.

Ce mercredi 7 février 2018, au cours d’une cérémonie officielle, ces 311 enfants ont donc déposé les armes, et ont revêtu des habits civils. Cette libération, la première depuis plus d’un an, est la première étape d’un processus qui doit, à terme, aboutir à la démobilisation de 700 enfants-soldats. 19 000 autres se trouvent encore sur les champs de bataille d’une guerre civile meurtrière qui ravage le Soudan du sud depuis environ 4 ans.

Un problème ancien

Le problème des enfants soldats n'est pas nouveau dans la région. Lors du conflit qui a mené à l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, la rebellion sud-soudanaise, avait l'habitude de ce genre de pratique.

Marine Mosnier est chef de bureau UNICEF pour le Greater Equatoria, dans le sud du pays. Elle revient sur cette démobilisation, et le processus de réinsertion qui attend ces enfants.

Entretien avec Marine Mosnier, chef de bureau UNICEF

 

09 février 2018, 08:18