Cerca

Vatican News
Les candidats à l'élection présidentielle lors du débat organisé le 2 janvier 2018 à Prague. Les candidats à l'élection présidentielle lors du débat organisé le 2 janvier 2018 à Prague.  (AFP or licensors)

République Tchèque: une présidentielle test pour les populistes

Les Tchèques sont appelés aux urnes ces vendredi 12 et samedi 13 janvier 2018 pour élire leur président. L’actuel chef de l’État Milos Zeman, qui a le soutien des campagnes et des classes populaires, est candidat à sa réélection.

Entretien réalisé par Samuel Bleynie – Cité du Vatican

Pro-russe, pro-chinois et hostile à l’immigration, Milos Zeman est le favori du premier tour. Mais ce provocateur vétéran de la gauche tchèque pourrait être battu en cas de second tour. Jiri Drahos, centriste libéral souhaitant que Prague joue un «rôle plus actif au sein de l’Union européenne», semble le mieux placer des huit autres candidats pour lui disputer la victoire.

Cette élection s’inscrit dans un contexte particulier, moins de deux mois après les législatives d’octobre 2017 qui ont vu triompher le milliardaire populiste Andrej Babis. Le vote de confiance du gouvernement minoritaire de cet allié de Milos Zeman devait intervenir jeudi 11 janvier mais a été reporté à la semaine suivante.

L’élection du président, qui a d’habitude des pouvoirs restreints, prend donc une tournure particulière, analyse Lukas Macek, directeur du campus européen de Sciences Po Paris à Dijon.

Entretien avec Lukas Macek, directeur du campus européen de Sciences Po Paris à Dijon
12 janvier 2018, 08:34